L’invité littéraire de Patricia Martin est Yann Queffélec pour « L’homme de ma vie » aux éditions Guérin

l'homme de ma vie
l'homme de ma vie © Radio France
  • Papa ?... Tu ne vas pas y croire, papa. - Je sais, la femme de ménage m'a prévenu. - Je viens d'acheter un poisson rouge. -... - En fait, papa, c'est moi qui ai le Prix Goncourt cette année. - J'ai du boulot, p'tit vieux, raccroche. - C'est pas vrai pour le poisson. -... - C'est juste vrai pour le Goncourt. - La femme de ménage m'a... -... t'a prévenu, ça va ! Et soudain, j'en ai marre de cette ombre confinée toute grouillante d'acariens à tête de mort, du souffle de papa, du souvenir de maman, je n'ai pas assez de mots pour m'excuser du temps que je lui fais perdre, à mon père, avec tout ça, avec moi, ma vie, au revoir papa, désolé, pardon, merci... Et ce fut la première et la dernière fois où, sans même raccrocher, pris d'une rage de perdition, je mis en pièces le téléphone encrassé d'une cabine publique comme s'il y allait de ma vie. Le Goncourt ! J'étais lauréat du Goncourt ! La honte ! Il ne me le pardonnerait jamais... Dans ce récit drôle et bouleversant, l'auteur des Noces Barbares - Prix Goncourt 1985 - met à nu les secrets et les joies d'une enfance tourmentée. L'écrivain des enfances meurtries joue brillamment sur la gamme des émotions : rire, larmes, et plaisir des retrouvailles avec un temps disparu, celui des pères qu'on craignait et qu'on admirait. Prix Goncourt 1985 avec Les Noces barbares, Yann Queffélec est l'auteur d'une quinzaine de romans dont Ma première femme (Fayard, 2005), La Dégustation (Fayard, 2005) et L'Amante (Fayard, 2006).
Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.