Margaret ATWOOD

MADDADDAM

Éditions Robert Laffont , collection « « Pavillons » Traduit par Patrick DUSOULIER« Margaret Atwood est une Mata-Hari discrète, un personnage mystérieux et violent [...] qui se dresse telle une pyromane contre un monde trop propre et trop ordonné. »Michael Ondaatje.

Elle est l'invitée d'honneur du Festival America

MaddAddam
MaddAddam © Radio France

Une peste créée par l'homme a ravagé la Terre. Les rares survivants forment une communauté avec une espèce inoffensive, fabriquée pour remplacer les humains, les Crakers. À sa tête, un couple au passé tumultueux, Toby, experte en champignons et abeilles, et Zeb, mangeur d'ours et fils d'un prêcheur maléfique. Dépositaire et garante de la mémoire, Toby transmet aux Crakers, curieux comme des enfants et avides de légendes, l'histoire des hommes. Au contact les uns des autres, humains et Crakers posent les fondements d'un nouveau monde...

Avec une verve extraordinaire, une imagination et une inventivité d'écriture sans limites, un humour décapant, Margaret Atwood joue de la dystopie pour bâtir un conte d'un genre unique. Mêlant tout à la fois récit d'aventures et histoire d'amour, pamphlet politique et écologique, réflexion sur la science et la religion, la sexualité et le pouvoir, elle nous offre ici une oeuvre d'une grande maturité, un « roman total » qui conclut magnifiquement le cycle commencé avecLe Dernier Homme et Le Temple du déluge .

Evénement(s) lié(s)

Festival America 2014

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.