Invité ce matin, le sémioticien le plus connu de la planète, essayiste, médiéviste et romancier italien:

Umberto Eco,

Construire l'ennemi et autres écrits occasionnels

Traduit de l'italien par Myriem Bouzaher.

A paraitre le 12 mars Chez Grasset

construire l'ennemi
construire l'ennemi © Radio France

Suite à une conversation avec un chauffeur de taxi pakistanais à New York qui ne comprenait pas qu'un pays, avec sa langue, ses coutumes, etc., puisse exister sans ennemis, Umberto Eco se demande si la société actuelle ressent la nécessité de se définir par rapport à ceux-ci. Les idéologies totalitaires comme le nazisme et le fascisme ont prouvé cette assertion une fois pour toutes en employant l'argument racial pour concevoir le plus odieux des ennemis.

Aujourd'hui, les populismes cherchent encore à obtenir un consensus généralisé en stigmatisant les immigrés ou les homosexuels, bouc émissaire pour tous les maux du temps présent et "des ennemis, on continue à en construire".

L'auteur nous vante les vertus de ces causeries ou essais à thème qui amusent tant celui qui parle que celui qui écoute. En somme, des exercices de rhétorique baroque comme quand Cyrano via Roxane dit à Christian : "Parlez-moi d'amour". Les sujets et thématiques sont hétérogènes : des médias à la science, ou encore à l'idée de l'absolu et du relativisme, jusqu'à quelques incursions dans la littérature - avec des réflexions sur la poétique de l'excès chez Victor Hugo ou des divertissements inspirés par les almanachs.

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.