Dans son nouveau roman, Clara Dupont-Monod raconte l'union de la sulfureuse souveraine et du pieux Louis VII.

Clara Dupont-Monod pour "Le roi disait que j'étais diable" chez Grasset

Le roi disait que j'étais diable
Le roi disait que j'étais diable © Radio France / Clara Dupont-Monod

Depuis le XIIe siècle, Aliénor d’Aquitaine a sa légende. On l’a décrite libre, sorcière, conquérante : « le roi disait que j’étais diable », selon la formule de l’évêque de Tournai…Clara Dupont-Monod reprend cette figure mythique et invente ses premières années comme reine de France, aux côtés de Louis VII.Leurs voix alternent pour dessiner le portrait poignant d’une Aliénor ambitieuse, fragile, et le roman d’un amour impossible.Des noces royales à la seconde croisade, du chant des troubadours au fracas des armes, émerge un Moyen Age lumineux, qui prépare sa mue.

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.