Christiane Taubira
Christiane Taubira © REUTERS/Philippe Wojazer

La garde des Sceaux, évoque en plein débats à l'Assemblée nationale, la réforme pénale.

Le gouvernement français a adopté mercredi un projet de loi de lutte contre la récidive destiné à éviter certaines incarcérations et autres "sorties sèches" de prison par le biais d'un renforcement des moyens de suivi des détenus.

Idée force de ce texte défendu par la ministre de la Justice, Christiane Taubira : la création d'une "contrainte pénale", alternative à la prison susceptible d'être prononcée à l'encontre de personnes coupables d'un délit puni d'une peine d'incarcération inférieure ou égale à cinq ans.

L'opposition de droite a crié au "laxisme" contre ce texte sensible, objet d'une joute estivale entre la garde des Sceaux et le ministre de l'Intérieur, qui sera discuté au Parlement à partir du 8 avril 2014, soit après les élections municipales.

ALLER PLUS LOIN > Réforme pénale, les principales mesures

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.