Acteur devenu rare après un demi siècle de cinéma et de théâtre. Jean-Louis Trintignant a cet immense privilège de n'être obligé à rien. Rien ne le forçait à revenir devant une caméra. Et pourtant il l'a fait pour Michael Haneke

Jean-Louis Trintignant sur le tournage de "Amour" de Michael Haneke (de dos)
Jean-Louis Trintignant sur le tournage de "Amour" de Michael Haneke (de dos) © X Verleih

Extrait de l'entretien

Jean-Louis Trintignant : "J'avais vu un film d'un qui s'appelait "Caché" et quand j'ai vu le film, j'ai dit "je fais plus de cinéma mais si Haneke me proposait un film, je le ferais certainement. Et voilà. Il s'est trouvé qu'Haneke cherchait un acteur de mon âge, je crois. Et il m'a proposé un film six mois après. J'étais très content"

Mais avec, dans un premier temps, un mouvement de recul face au scénario de Haneke. 

"Oui, j'ai eu peur un peu de la tristesse du sujet. Je me disais c'est angoissant. Ça parle de choses qui nous sont trop personnelles. ça, je connais. Je suis en train de le vivre. Enfin, j'ai commencé à le vivre. J'ai 82 ans et que je m'attends à, un jour ou l'autre, un problème de santé. Alors, ça me touche beaucoup. Et quand Haneke m'a voulu pour le film, j'étais très content mais quand il m'a donné le scénario, je lui dis : "Je ne veux pas le faire, parce que c'est trop triste. Je trouve cette histoire trop triste" et je lui ai dit :

Je suis quand même content de l'avoir lu, parce qu'au moins ça, c'est un film que je n'irai pas voir. 

En fait, j'ai vu déjà quatre fois le film avant qu'il ne sorte. Chaque projection où je peux aller, j'y vais et je suis enchanté. Chaque fois, je le trouve de mieux en mieux, ce film que je trouve magnifique."

L'histoire, c'est une chose. Ensuite, il y a le tournage, la confrontation physique avec ce que vous redoutiez, c'est à dire la maladie, le handicap, la mort. Qu'est ce qui vous fait surmonter les appréhensions qui étaient les vôtres au départ ? 

"Haneke, son immense talent. Je pense que c'est peut être le plus grand metteur en scène au monde en ce moment. Je pense qu'il n'y a pas mieux. Il est extraordinaire, pour sa connaissance du cinéma, il connaît chaque discipline. Il connaît très bien le son. Il connaît très bien l'image. Il connaît très, très bien la direction d'acteur. C'est lui qui a écrit le scénario tout seul, alors bien sûr, il connaît parfaitement son sujet. En 130 films, je n'ai jamais rencontré un metteur en scène de ce niveau.

Je suis très content d'avoir fait ce film, mais je pense que le mérite en revient au metteur en scène :

Quand on est avec un grand metteur en scène, en est bien. Quand on est avec un mauvais metteur en scène. On est mauvais. 

Les invités
L'équipe
Thèmes associés