La déchéance de nationalité serait "une faute" avait prévenu la coprésidente des députés verts. Alors que Manuel Valls vient d'annoncer le maintien de cette mesure dans le projet de réforme constitutionnelle, Cécile Duflot répond à Marc Fauvelle.

cécile duflot attaque françois hollande, "président de personne"
cécile duflot attaque françois hollande, "président de personne" © reuters
Les invités
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.