nicolas sarkozy estime n’être l’otage ni du fn ni du modem
nicolas sarkozy estime n’être l’otage ni du fn ni du modem © reuters

Patrick Cohen reçoit aujourd'hui le Président-candidat Nicolas Sarkozy. Invité à commenter les déclarations de Mario Draghi sur un éventuel pacte de croissance, "rembourser nos dettes" est une de priorités pour le Président de la République si l'on veut retrouver de la croissance. "La France est en avance sur le calendrier des déficits" ce qui la différencie de l'Espagne selon Nicolas Sarkozy. Concernant le second tour et l'importance du vote FN, il refuse toute diabolisation car "si la République a permis à madame Le Pen d'être candidate, ceux qui votent pour une candidate permise par la République sont démocrates". "Dire que ces gens sont des fascistes n'a pas de sens".

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.