Marine Le Pen est l'invité du 7/9. Elle répond aux questions de Patrick Cohen. Alors que le Premier Ministre rencontre aujourd'hui les différents partenaires sociaux, elle estime que ce rendez-vous "ne changera rien" car "on ne s'est pas donné les moyens de protéger notre économie et notre industrie" : "il fait un protectionnisme intelligent à nos frontières" [...], "faire une vraie relance par l'augmentation des bas salaires financée par une contribution sociale à l'exportation de 3%". "Il faut que nous arrêtions de prendre en charge toute la misère du monde" affirme la Présidente du FN qui souhaite pour cela "arrêter l'immigration et mettre en oeuvre la priorité nationale à l'emploi et au logement social" afin de faire "des économies considérables". Sur un plan plus politique, bien qu'elle salue "la charte de déontologie signée par les ministres", elle se dit "refroidie" par la nomination de Jean-Marc Ayrault comme Premier Ministre car cela va selon elle à l'encontre de la promesse de F. Hollande de ne pas s'entourer de gens condamnés au gouvernement.

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.