Le championnat d'Europe féminin de Handball a lieu jusqu'au 16 décembre prochain. L'occasion pour nous de raconter l'histoire de ce sport si populaire...

L'Allemande Eva Kiss : joueuse de handball féminin, lors d'un match pendant les Jeux olympiques d'été de 1996 à Atlanta (Etats-Unis).
L'Allemande Eva Kiss : joueuse de handball féminin, lors d'un match pendant les Jeux olympiques d'été de 1996 à Atlanta (Etats-Unis). © Getty / Alexander Hassenstein/Bongarts

Avec nous ce soir :

  • Béatrice Barbusse, handballeuse et sociologue du sport 
  • Sylvie Pascal-Lagarrigue, ancienne handballeuse internationale des années 1980 et présidente de l’Euro 2018 
  • Et Nodjialem Myarro, ancienne handballeuse internationale, championne du Monde 2003 et présidente de la Ligue féminine de handball

En savoir plus sur la compétition

Retrouvez l'équipe de L'Œil du Tigre sur les réseaux ! Joy, Philippe, Arnaud

JUKEBOX – "Démos" rencontre le handball

Depuis 2010, le projet Démos porté par la Philharmonie de Paris permet à des jeunes de 7 à 12 ans de pratiquer la musique en orchestre. À l'occasion du championnat d'Europe féminin de handball, la fédération française donne l'occasion à ces orchestres de se produire dans les salles de la compétitions.

« Handballissime » est le nom de ce projet né du partenariat entre la Philharmonie de Paris et la Fédération Française de Handball. Aujourd'hui, "Démos" regroupe 3 000 enfants dans 30 orchestres dans toute la France. Ce projet d’éducation musicale et orchestrale à vocation sociale, est au cœur de la vocation de démocratisation culturelle de la Philharmonie de Paris. Il s’adresse à des enfants de 7 à 12 ans des quartiers populaires des villes ou de zones rurales sujettes aux difficultés sociales.

Le partenariat donnera lieu à 5 représentations en live dans 5 arénas et impliquera 950 enfants, pour moitié musiciens et moitié handballeurs. L'hymne officiel de l'Euro 2018 est un extrait de Peer Gynt du compositeur Edvard Grieg : "Dans l'antre du Roi des montagnes".

Tout cela n'aurait pas été possible sans la volonté des joueuses de l’équipe de France, championnes du monde en titre, d’associer sport et musique, une première dans l’histoire du sport français. Pourtant cette association est d'une logique imparable : la musique donne du rythme, ponctue les célébrations... et l'orchestre dirigé par un chef, l’entraîneur, permet aux solistes et aux virtuoses de s'exprimer. L'analogie entre ces deux écoles de la vie tombe sous le sens.  

– Loïc Saulnier

Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.