L'attaquant prolifique de la Wunderteam (l'équipe des merveilles), surnommé "le Mozart" du football s'opposa frontalement au régime nazi...

Matthias Sindelar, footballeur austro-hongrois puis autrichien, évoluant au poste d'attaquant de la fin des années 1910 jusqu'à la fin des années 1930.
Matthias Sindelar, footballeur austro-hongrois puis autrichien, évoluant au poste d'attaquant de la fin des années 1910 jusqu'à la fin des années 1930. © Getty / Lothar Ruebelt/ullstein bild

Pour célébrer l'annexion de l'Autriche en mars 1938, un match de football est organisé le 3 avril. La consigne ? Pas de but ! Mais à la 70ème minute, Sindelar marque et célèbre sa joie devant les dignitaires allemands. Il mourra le 23 janvier 1939 à Vienne dans des circonstances troubles. Nous faisons son portrait dans l’œil du Tigre ce soir...

Avec le journaliste et auteur Olivier Margot ( "L'homme qui n'est jamais mort" aux éditions Lattès) et l’historien Paul Dietschy.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.