Le saut d'obstacle, en long, en large et en travers... On vous raconte ce soir l'histoire d'une discipline chic et originale dans l’œil du Tigre.

2 octobre 1998 : Pierre Durand et Jappeloup de Luze durant la compétition de saut d'obstacles à Séoul, pendant les JO
2 octobre 1998 : Pierre Durand et Jappeloup de Luze durant la compétition de saut d'obstacles à Séoul, pendant les JO © Getty / David Cannon

Avec Pierre Durand, médaille d'or aux Jeaux Olympiques de Séoul en 1988 avec le cheval Jappeloup. 

Et Frédéric Morand, vice-président de la fédération française d'équitation pour le saut d'obstacles.

Retrouvez l'équipe de L'Œil du Tigre sur les réseaux ! Joy, Philippe, Arnaud

JUKEBOX – Musiques et chevaux de course

Le cheval a toujours fasciné les musiciens et son image a traversé les époques et les styles. Si la relation entre l'homme et l'animal est souvent au centre des créations artistiques, bon nombre de musiciens ont aussi salué les exploits sportifs ou relaté les ambiances des hippodromes où ont lieu les courses de chevaux et paris hippiques.  

C'est aux Etats-Unis que l'on trouve le plus de références musicales aux courses de chevaux, la plus ancienne remonte à 1850 avec le titre Camptown Races de Stephen Foster en 1850. Mais c'est surtout dans la Country Music que ce sujet va devenir récurrent.  

L'Europe, et surtout l'Irlande, n'est pas en reste grâce aux Pogues (Bottle of Smoke), Christy Moore (The Ballad of Ruby Walsh) et à Chris De Burgh, l'auteur du légendaire Lady in Red dont la carrière a continué bien au delà de ce succès international. En 1995, il écrit et auto-produit une chanson en hommage à un étalon américain du nom de Thunder Gulch. Ce cheval, disparu l'an passé à l'âge de 26 ans, venait alors de remporter la course mythique : Kentucky Derby.  

Le Kentucky Derby fait partie de la tournée Triple Couronne aux Etats-Unis où chaque course possède une chanson de parade officielle : pour le Kentucky Derby il s'agit d'une chanson de 1853 de Stephen Foster (encore lui) My Old Kentucky. Pour la course Preakness Stakes c'est la chanson Maryland, my Maryland qui fait office d'hymne. Enfin, pour la dernière étape, The Belmont Stakes, la situation est devenue un peu chaotique ces dernières années. Explications :

Traditionnellement, The Belmont Stakes, course qui a lieu dans l'état de New-York utilisait la chanson Sidewalks of New York. En 1997, la NYRA (New York Racing Authority) qui organise la course, a décidé de la remplacer par New York, New York de Frank Sinatra pour attirer un public plus jeune. Si la décision n'a pas fait l'unanimité auprès des turfistes, le choix a fini par s'imposer.  

Toujours avec cette volonté de rajeunir son public et de coller à son époque, la NYRA a souhaité imposer une nouvelle chanson en 2009 : une reprise de Empire State of Mind de Jay's par Jasmine V. Et là c'est le scandale ! Les fans se déchaînent, notamment dans les forums de discussion, et réclament un retour à la tradition. Si la NYRA reste officiellement muette, en 2011 c'est finalement New York, New York qui est jouée lors de la parade et c'est toujours le cas aujourd'hui... Rendez-vous le 8 juin 2019 pour voir s'il y a du changement.  

Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.