Dès les débuts de la pratique organisée du sport en France à la fin du 19ème siècle, le pouvoir s'y intéresse de près...

Édouard Herriot, homme politique français, qui a milité pour que le sport devienne le plus puissant moyen d'éducation de la jeunesse à Lausanne dans les années 30.
Édouard Herriot, homme politique français, qui a milité pour que le sport devienne le plus puissant moyen d'éducation de la jeunesse à Lausanne dans les années 30. © Getty / Alfred Eisenstaedt / Time Life Pictures

Dans l'ouvrage "Les Édiles au stade. Aux origines des politiques sportives municipales" qui vient de paraître aux Presses Universitaires de Rennes et qu'il a co-dirigé avec Sylvain Villaret , l'historien Philippe Tétart nous plonge dans une lointaine période intense où le politique local court vers le sportif autant pour mettre en place des institutions que pour viser la victoire dans les urnes. Passionnant.

Avec lui, l'historien Paul Dietschy, agrégé d'histoire, directeur du Centre Lucien Febvre de l'Université de Franche Comté, chercheur associé au Centre d'histoire de Sciences Po. Il a récemment coordonné le dossier "Sport et Guerre froide" pour la revue des Presses Universitaires de France "Guerres mondiales et conflits contemporains".

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.