C'est un art martial, c'est un sport de haut niveau, c'est une philosophie, c'est une histoire. Le karaté, pratique majeure en France et future discipline olympique en 2020 déboule dans l’œil du Tigre ce soir...

Laurence Fischer, karatéka triple championne du monde de la discipline pendant les Championnats du monde de karaté à Tampere, en Finlande, le 15 octobre 2006.
Laurence Fischer, karatéka triple championne du monde de la discipline pendant les Championnats du monde de karaté à Tampere, en Finlande, le 15 octobre 2006. © AFP / PEKKA SAKKI / LEHTIKUVA

Avec Laurence Fischer, karatéka triple championne du monde de la discipline

Et Francis Didier, président de la fédération française de karaté et disciplines associées.

Retrouvez l'équipe de L'Œil du Tigre sur les réseaux ! Joy, Philippe, Arnaud

JUKEBOX – Ash : Kung Fu

Dès qu'il s'agit d'évoquer les arts martiaux dans la chanson, la mélodie de Kung Fu Fighting de Carl Douglas nous vient en tête. Pourtant le thème a inspiré de nombreux autres groupes : direction le Royaume Uni en 1995 avec Ash et son tout premier single Kung Fu.

Originaires d'Irlande du Nord, les membres de Ash sont à peine majeurs quand ils composent la chanson Kung Fu. Si le groupe débute dans l'ombre des stars de la britpop, il se distingue par une énergie proche du mouvement grunge et de la noisy pop (Sonic Youth et Weezer). Alors en tournée, ils enregistrent la chanson en un temps record entre deux concerts, profitant du matériel et du studio de The Verve. Résultat : deux minutes intenses d'hommage au cinéma de Kung Fu, ponctuées de name dropping des classiques du genre et de « Come on Jackie Chan oh oh oh oh ! » à la fin des refrains.

Mais l'histoire ne s'arrête pas là, elle ne fait même que commencer pour le public. Quelques semaine plus tard, Eric Cantona, le king de Manchester United pète un câble lors d'un match contre Crystal Palace. Provoqué par le public, le français exécute un high kick sur un supporter adverse. Le numéro 7 des Red Devils est expulsé. L'image fait scandale et fait le tour du monde. Et elle devient la pochette du single de Ash, le bien nommé Kung Fu même si nous sommes bien loin de la philosophie des arts martiaux qui invitent à la maîtrise et au sang-froid.  

Eric Cantona est sans doute à ce jour, le premier et le dernier français à figurer sur une pochette de disque en Angleterre depuis Alain Delon et l'album mythique du groupe de Manchester, The Smiths « The Queen is Dead ». Et finalement, c'est une distinction qui lui va bien.

Loïc Saulnier

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.