"Le sport, c'est la guerre sans les fusils" : quelle période mieux que la guerre froide pour illustrer ce mot de Georges Orwell ? De l'histoire, de la bataille et du jeu ce soir dans l’œil du Tigre avec les éminents historiens du sport Paul Dietschy et Sylvain Dufraisse.

Jeux Olympiques d'été d'Helsinki (Finlande) en 1952. Des athlètes hongrois et tchèques à Otaniemi, le camp des pays du bloc de l'Est, avec en arrière-plan les photos des dirigeants communistes.
Jeux Olympiques d'été d'Helsinki (Finlande) en 1952. Des athlètes hongrois et tchèques à Otaniemi, le camp des pays du bloc de l'Est, avec en arrière-plan les photos des dirigeants communistes. © Getty / Nat Farbman / The LIFE Picture Collection

Avec : 

  • Paul Dietschy est agrégé d'histoire, directeur du Centre Lucien Febvre de  l'Université de Franche Comté, chercheur associé au Centre d'histoire de  Sciences Po. Il a récemment coordonné le dossier "Sport et Guerre froide" pour la revue des Presses Universitaires de France "Guerres mondiales et conflits contemporains".
  • Sylvain Dufraisse est historien de la Russie moderne et de la période soviétique. Il est l'auteur du livre "Les héros du sport : une histoire des champions soviétiques (années 30 à 80)" disponible au Champ Vallon.

ALLER PLUS LOIN 

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.