La vieille dame et les brioches d'or

La vieille dame et les brioches d'or
La vieille dame et les brioches d'or © Radio France
> **Elle passait ses journées affairées dans sa cuisine à confectionner les plus exquises douceurs (…) Les jours passaient, l’un après l’autre, sans qu’elle s’en inquiétât. Désormais elle était tellement vieille qu’elle avait renoncé à faire le compte des années (…)** **“La Mort m’a oubliée” répétait-elle tandis qu’elle incorporait les œufs à la farine.** Mais quelques jours avant Noël, l’ombre noire de la Mort s’invite chez la vieille femme, occupée à préparer des brioches de Noël dont elle seule a le secret. Impossible de partir maintenant, les brioches ne sont pas terminées ! Mais la Mort n’avait jamais attendu personne, elle s’apprêta à fondre sur la dame toute vieille : > **Attends ! Supplia celle-ci, goûte au moins ce que j’ai préparé, et dis-moi juste si j’ai mis assez de miel !” Sans savoir comment, la Mort se retrouva avec dans la bouche une cuillère en bois dégoulinante d’une pâte onctueuse. Elle en fut toute retournée.** ### La guerre des bisous
La guerre des bisous
La guerre des bisous © Radio France
Une épidémie d’un genre nouveau touche l’ensemble de notre planète. Extrêmement contagieux, le virus n’épargne personne sans que l’on sache comment il se transmet. Elle a commencé à l’école et rapidement, tout le monde devient fou, fou de bisous ! > **Un petit garçon est entré dans la salle de sport, une petite fille l’a suivi… et paf, elle lui a fait un gros bisou sur la bouche. Carrément ! Un bécot. Un gros bécot !** Et c’est comme ça qu’a débuté l’épisode connu dans l’histoire sous le nom de « Guerre des bisous ». > **Maîtresse, maîtresse, a hurlé Dounia, y a Lili qui a fait un bisou sur la bouche à Jojo, il n’y a pas le droit !** **-Si, y a le droit, a répondu Arthur… ”** **Et il a fait un bisou à Dounia. Du coup, Julie, jalouse, a fait un bisou à Arthur qui a fait un bisou à Rayan, parce qui n’y a/que n’y a pas de raison !**
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.