Le merveilleux dodu-velu-petit

Le merveilleux dodu-velu-petit
Le merveilleux dodu-velu-petit © Albin Michel

Un matin à son réveil, Eddie entend sa sœur prononcer ces mots étranges : « anniversaire-maman-cadeau-dodu-velu-petit ».

J’ai cinq ans et demi et je m’appelle Edith, Eddie pour les amis. Mon père parle cinq langues, ma mère chante comme un oiseau, ma sœur est la reine du patin à glace, et moi, je ne sais rien faire. Rien du tout. En tout cas, c’est ce que je pensais.

Édith s’engage alors dans une recherche effrénée de ce qui pourrait correspondre à ces trois adjectifs « dodu,velu, petit » sans avoir l’idée de ce à quoi pourrait ressembler cette…chose ? Édith va ainsi chercher de l’aide auprès des commerçants possiblement achalandés. Pourquoi ne pas essayer de trouver des « dodus-velus » chez le boulanger ? Ça vaut peut-être aussi le coup d’essayer de demander une « doudoune-velue » au magasin de Mimi...

Les Vitalabri

Les Vitalabri
Les Vitalabri © Actes Sud

Les Vitalabri n'ont pas de pays. Ils sont chez eux partout et nulle part. Surtout nulle part ! Parce que ceux qui sont nés quelque part et retranchés derrière leurs frontières infranchissables n'en veulent pas. Alors les Vitalabri, sans abri et sans papiers, avec comme seul bien leur violon, continuent leur route...

Alors on va partir chercher un endroit où on sera enfin comme chez nous.

- Et comment on saura qu'on est arrivés enfin comme chez nous?

- Quand on arrivera quelque part où les Vitalabri seront aimés.

Un conte né d'un moment tendre, qui se construit de dimanche en dimanche, bien au chaud dans le grand lit parental. Peut-être était-ce au départ une histoire de lapin ou de petite souris ? Mais de question en question, chaque fois agrémentées de nouvelles associations, les Vitalabri sont nés de cette émulsion-élaboration-complice et tendre entre père et fille.

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.