« L'histoire vraie de Kiki la tortue géante » de Fred Bernard et Julie Faulques

kiki la tortue
kiki la tortue © Radio France

« L'histoire vraie de Kiki la tortue géante » de Fred Bernard et Julie Faulques est un livre publié aux Editions Nathan (Mai 2013) en collaboration avec le muséum d’histoire naturelle. Pour les enfants à partir de 5 ans .

Quand un bébé tortue géante voit le jour, cela se passe toujours sur une plage et sous un grand soleil, car la petite a besoin de chaleur pour craquer sa coquille et courir sur le sable vers la mer :

« Sur les îles des Seychelles, un vrai paradis ! Finie la saison de pluies, c’est parti pour l’aventure ! »

Dès sa naissance, elle doit échapper aux chats, aux chiens et aux becs des grands oiseaux mais la petite apprend vite et grandit vite aussi car elle dévore tout ce qu’elle trouve :

« Feuilles, branches et même cactus couverts d’épines. »

Un jour, deux pieds se plantent devant la petite tortue : c’est un jeune garçon qui la soulève dans ses bras et l’emporte. Que va-t-il faire d’elle, la manger ? Non, heureusement, mais il l’offre à un naturaliste, monsieur Carrié qui décide de l’élever dans son jardin.

« Carottes, bananes, légumes, Kiki engloutit aussi des vers, des insectes et des plantes sauvages : elle grossit, grossit, jusqu’à peser 60 kg… »

Plusieurs dizaines d’années ont passé, Kiki est recouverte désormais d’une impressionnante carapace. Quand il fait chaud, Kiki se plonge dans l’eau du bassin du jardin. Mr Carrié est devenu un vieux monsieur et lui aussi recherche la fraîcheur. Il décide de rentrer dans son pays, la France :

« A Paris, Monsieur Carrié n’aura plus la place de garder Kiki chez lui, alors il choisit de le confier au zoo du Jardin des Plantes. »

Chaque jour, le vieux monsieur rend visite à son amie la tortue qui habite désormais un enclos avec d’autres tortues géantes comme lui. Kiki devient la star du parc !

« Les femelles tortues l’aiment beaucoup et Kiki s’accouple souvent avec elles. Les femelles pondront des œufs mais aucun ne donnera naissance à un bébé. Quel dommage ! »

Les années passent Kiki continue à grandir, à grossir, il pèse bientôt presque 200 kg, c’est le fils de Monsieur Carrié qui rend visite à kiki avec son petit fils…

« Kiki a fermé les yeux pour toujours le 1° décembre 2009. On dit qu’il avait 146 ans. »

L’histoire de Kiki est une histoire vraie. Il a été la star du jardin des Plantes de Paris et ce mois-ci, il a fait son entrée dans la grande galerie de l’évolution. A la fin de l’album, la chef vétérinaire du jardin qui s’est chargée de soigner Kiki raconte des petits secrets sur la vie de ce géant du parc.

Cette nouvelle collection en liaison avec le muséum d’histoire naturelle rend hommage à des animaux dont la vie est digne des vrais héros. Un parcours extraordinaire, illustré par des images douces, un peu vintage offre des pages au charme réel.

« Sylvestre & Arnold » de David Bedford et Tom Jellett

« Sylvestre & Arnold » de David Bedford et Tom Jellett
« Sylvestre & Arnold » de David Bedford et Tom Jellett © Radio France

« Sylvestre & Arnold » de David Bedford et Tom Jellett, livre paru aux Editions Nord-Sud (mai 2013).Pour les enfants à partir de 4 ans.

Dans la jungle, sur les rives du grand marais, Sylvestre, un jeune crocodile, était un dur, un vrai dur, comme qui dirait le roi du bac à sable. Mais il fallait avouer que pour le titre du roi du bac à sable, il avait un rival, un vrai dur aussi : Arnold, autre croco.

« Quand Sylvestre sortait pour aller jouer, il prenait sa vilaine tête de vrai dur et Arnold aussi ! »

Quand l’un cherchait à montrer à quel point il est fort, l’autre aussi.

Jamais jusqu’ici, les deux durs ne s’étaient rencontrés mais un jour leurs chemins se croisèrent.

Sylvestre montra ses crocs et roula ses yeux globuleux… Arnold aussi.

Une bagarre éclata : à coups de griffes, les crocos se tombèrent dessus à pattes raccourcies…… Mais soudain un sifflement retentit : un énorme crocodile, plus vilain, plus dur que les deux bébés crocos n’avaient jamais vus, s’approcha menaçant :

« Je m’appelle Maggy, rugit le mastodonte, je viens habiter ce marais et personne ne m’arrêtera… »

Maggy écrabouilla tout sur son passage, pourchassa les plus petits, saccagea leurs jouets. Arnold et Sylvestre tremblèrent de peur : ils décidèrent d’un commun accord de fuir mais ils attendirent sagement la nuit pour tenter le départ sans que Maggy ne les voie :

Sylvestre serra Arnold dans ses pattes griffues pour le rassurer et Arnold prit Sylvestre dans les siennes pour l’encourager.

Hélas, Maggy était à l’affût et aperçut les deux silhouettes se profiler au-dessus des hautes herbes. Elle pensa qu’il s’agissait d’un intrus sur son territoire et se précipita bien décidée à n’en faire qu’une bouchée…

Heureusement dans les livres pour enfants, ce n’est pas toujours ce qu’on attend qui se produit.

Et il suffit de tourner une page pour que l’incroyable arrive : et se laisse surprendre par une fin inattendue…

L’album fonctionne donc sur le ressort de l’humour et propose des images grand format plein les yeux des petits lecteurs. Les crocos sont sympathiques comme il n’est pas permis et les aventures du marais ressemblent fort aux petits et gros incidents qui surviennent auprès des bacs à sable des squares ou des écoles maternelles. C’est donc un livre qui parlera aux plus jeunes et qui leur montrera que la solidarité vaut plus que la plus grande force. Et que même les plus durs restent des crocos au cœur tendre… Humour et inventivité au rendez-vous de ce drôle d’album.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.