A la nuit tombée : Conseils aux monstres et aux enfants pour bien vivre ensembl e, d'Enrique Quevedo , Ed.Seuil Jeunesse. Dès 6 ans

"La nuit tombée" d'Enrique Quevedo
"La nuit tombée" d'Enrique Quevedo ©

Tenez un livre qui est à mettre entre les mains des enfants et les papattes des monstres … enfin ! Un album pour faire coïncider harmonieusement deux espèces historiquement irréconciliables !

Première partie : Conseils pratiques à l’usage des enfants

A la nuit tombée tu es sur le point de t’endormir. Brusquement, tu te mets à trembler quand tu vois un autre monde qui s’ouvre dans l’un des murs. Et tu t’attends à voir surgir un énorme monstre gélatineux. Dans une telle situation, on le sait depuis des siècles, il est recommandé de rester caché sous ses couvertures. Aussi incroyable que cela puisse paraître, ces êtres sont très allergiques aux acariens qui se logent dans le linge de lit.

A la nuit tombée, si l’enfant doit traverser le couloir avec une bougie et qu’un courant d’air inconnu le fait frissonner … Juste savoir que la vie des montres logeant dans les murs étant assez monotone, éteindre les bougies est leur passe-temps favori. Si tu remplaces ta bougie par une lampe électrique, tout ira bien et ciao les monstre.

A la nuit tombée, tu marches à travers le bois pour rentrer à la maison. Tu as l’impression que quelque chose bouge dans les buissons. Devant ta porte, tu te rends compte que tu n’es pas tout seul. De nature timide, le gardien des bois est gourmand et repère à des kilomètres à la ronde un gâteau tout juste sorti du four. Il est presque certain que ta mère t’en a fait un. C’est simple : invite le monstre à prendre le thé.

Deuxième partie : Conseils pratiques à l’usage des monstres

Oh, un enfant ! A la tombée de la nuit, tu remarques une horde de morveux sur le port où tu séjournes. Ils commencent à se jeter à l’eau depuis le quai et viennent troubler tes vacances subaquatiques bien méritées … Imagine que ce sont des étoiles filantes et fais un vœu : que les parents soient enfin plus responsables et surveillent mieux des gosses aussi insupportables !

A la nuit tombée, tu viens de finir le méticuleux nettoyage de ton pont mais d’agaçants petits enfants s’entêtent à le franchir à pied. Cesser le combat reste la meilleure solution. Pendant des siècles, les parents ont essayé d’empêcher leurs enfants de marcher sur le sol qu’ils venaient juste de laver … sans succès.

A la nuit tombée, tu rentres déçu après avoir une nouvelle fois tenté, sans succès, de devenir ami avec les enfants de ton quartier. Ne désespère pas ! Les petits humains peuvent être assez cruels. Ton heure viendra sûrement pendant la nuit d’Halloween. Quand tout le monde sort déguisé, il sera difficile de faire la différence entre les monstres et les humains.

Les minutieux dessins à la plume rendent hommage au travail de Maurice Sendak et d’Edward Gorey qui s’y connaissent un Max en monstres. Et Quevedo, illustrateur espagnol, nous offre de minutieux dessins à la plume noire en créant un univers où l’ordinaire côtoie l’extraordinaire. Nous espérons que ce livre puisse être utile aux générations actuelles de monstres et d’enfants qui nous écoutent : affronter vos peurs est désormais à votre portée!

Pipeau, d'Olivier Douzou, Ed. du Rouergue. A partir de 3 ans

"Pipeau" d'Olivier Douzou
"Pipeau" d'Olivier Douzou ©

Pipeau est sans doute un oiseau. C’est aussi la jolie musique des apparences qui cherche à nous enfumer. Ca tombe bien ! Tiens, une pipe. Mais faut il croire ce que l’on voit ?

Ceci est vraiment une pipe. Oui elle est orange sur fond vert.

Ceci est sûrement une pipe. ... Ah elle a changé de sens page suivante ...

Non, ceci n’était pas une pipe. C’est un éléphant avec Pipeau l’oiseau sur son dos.

Puis autre création, avec deux autre pipes à l’envers ... Ceci est sans doute une autre pipe. On rajoute des yeux, des oreille. Ben non, c’est un pippopotame ! Puis va surgir ... le crocopipe!

Mais là, chien jappant fabriqué avec 4 pipes ... Mais c’est lui Pipeau !

Qu’a t’il vu tout là haut ? Nom d’une pipe, un oiseau !

Magritte a la main sur l’épaule d’Olivier Douzou, et il nous montre comment cette forme basique de la pipe peut s’interpréter de multiples façons. Grain de folie ... mais très construit, comme tous les albums de Douzou, diplômé en architecture. Grain de folie élégant pour raconter cette illusion, nous dire que derrière les choses il y en a d’autres encore. Et dès deux ans, quand l’abstraction se met en place, on saisit facilement cet élégant bout de folie graphique.

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.