Le pirate et l'apothicaire

Le pirate et l'apothicaire
Le pirate et l'apothicaire © Radio France

Si l’on vous ditRobert Louis Stevenson, vous pensez à L’île au trésor, avec Jim et Long John Silver et aussi aux Docteur Jekyll et M.Hyde.

Mais notre écossais a écrit d’autres histoires, des fables, des contes moraux dont celui-ci, Le Pirate et l’Apothicaire ; cette histoire édifiante, écrite en vers est traduite pour la première fois en français :

Tends l’oreille, j’ai pour toi une histoire

Qui dit de la morale la victoire

On découvre d’abord l’enfance de deux gamins, Robin dit Rob, et Ben, pas toujours très sages, non, ils font même les quatre cents coups !

Différents ils l’étaient, au demeurant.

Rugueux, viril, Robin sortait du rang.

Hardi, courageux, il bravait les lois

Comme les héros aimés d’autrefois

Ben était servile et manquait d’audace,

Il ne volait pas mais faisait main basse

Les deux garnements grandissent et chacun va son chemin :

Las de supporter brides et licou,

Robin a fini de faire joujou.

Un froid de loup :

Un froid de loup
Un froid de loup © Radio France

Une belle histoire sur le thème du rapprochement entre l’animal et l’homme.

Le froid était tombé. Ce matin-là, le loup savait que l’hiver s’installait. Et qu’il allait rester de nouveau seul, délaissé par les siens, pendant très longtemps, trop longtemps. Le loup en avait assez de passer ces interminables journées froides et blanches dans la solitude.

Il me faut un ami

décida-t-il.

Et il sortit de sa tanière à la recherche d’un peu de compagnie.

Il rencontre un cerf.

Cerf, sois mon ami, comme cela, nous nous réchaufferons mutuellement pendant l’hiver.

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.