Toutes les forces connues sont nécessaires pour fabriquer notre monde, et cette semaine, nous allons un peu plus loin dans cette compréhension...

Albert Einstein à Princeton dans le New Jersey en 1951
Albert Einstein à Princeton dans le New Jersey en 1951 © Getty / Ernst Haas / Contributeur

Je ne dis pas qu’il existe des réponses à tout, bien au contraire. La connaissance, lorsqu’elle atteint les limites de son époque, ouvre sur des questions.

Je vous propose de nous interroger sur ce qu’est le temps, de voir s’il est le même dans toutes les théories que nous connaissons. Aujourd’hui nous allons parler du temps d’Einstein.

Commençons donc par celui qui est lié à la gravitation. A l’époque de Newton, la conception de l’Univers qui prévalait - celle de Newton - considérait qu’il existait un cadre à la réalité, qu’on appelle l’espace, que ce cadre était immuable, et qu’une horloge universelle réglait, de l’extérieur, la succession des événements. Pour Newton, ce temps, ne s’écoule que pour les pauvres êtres que nous sommes, condamnés par leur condition à être affecté par son passage. L'espace et temps étaient indépendants l’un de l’autre, indépendants des objets et des lumières, ainsi que des époques et des lieux. Cela veut dire que la nature de l’espace et du temps, dans la vision de Newton, ne change pas d’un endroit à un autre, d’une époque à une autre. Cette vision a prévalu jusqu’au début du 20ème siècle.

La théorie d’Einstein ne nous dit pas ce qu’est le temps. Mais elle nous dit qu’il est né, avec l’espace, il y a environ 13,8 milliards d’années.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.