Ce qu’il nous faudrait, pour pouvoir définir le temps, c’est un objet qui soit à la fois gravitationnel, quantique et thermodynamique

Vieilles horloges
Vieilles horloges © Getty / Copyrights by Sigfrid López

On n’a pas, à ce jour, de théorie qui nous dise le temps, c’est ceci ou cela, en utilisant une notion qui serait fondamentale.

De nombreux physiciens théoriciens pensent que ce qui est important, c’est de trouver les règles de base, ces lois qui régissent notre réalité. De ces lois naît une compréhension de ce qui est élémentaire, ce qui ne peut pas être divisé. Il est certes vrai que cette connaissance là dépend de notre technologie aussi, l’idée est que lorsqu’on a une théorie fondamentale, ou plusieurs, on sait tout. Il suffit de reconstruire, en partant du petit et en arrivant au grand. Il n’y a plus de mystère.

La question de pose, au fond, de savoir si le temps, n’existe pas dans le tout petit, qu’il n’a rien de fondamental, mais que ce que nous ressentons comme étant son passage n’apparaît qu’à des tailles plus grandes.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.