En explosant, les étoiles forment des nébuleuses, nuages de poussières dans lesquels notre système solaire a vu le jour et grandi.

La nébuleuse Tréphide, prise le 24 juillet 2009
La nébuleuse Tréphide, prise le 24 juillet 2009 © AFP / Jean-Pierre Clatot

Dans les nébuleuses, la matière se fait plus dense par endroits et d'immenses disques de poussière apparaissent. Dans l'espace, tout tourne, du coup à très grande échelle, tout s’aplatit et devient un disque. Ces disques sont faits de poussière et de cailloux, et à l'intérieur se forment des boules. 
La plus grosse est au centre, elle devient le soleil. Les autres trop petites pour devenir des étoiles lui tournent autour, ce sont des planètes.

Pour la première fois en 2015, des astronomes ont pris en photo ce phénomène dans un autre système en train de se créer, ce qui confirme la théorie de la naissance de notre monde il y a 4,5 milliards d'années. 
Bien après l'apparition de la Terre, il restait encore énormément de gros cailloux traînant entre les planètes dans ce disque. Beaucoup ont percuté les planètes, mais aussi la Terre. Le phénomène s'est stoppé pour reprendre quelques centaines de millions d'années plus tard, on parle alors de grand bombardement de l'enfance de notre monde.

Sur Terre, la mémoire de ces violences a disparu, car la pluie, les tremblements de terre, les volcans érodent le paysage, effaçant les traces du passé. Pour preuves de ces chocs, il suffit de regarder la lune. Même à l’œil nu, les impacts de ces gros cailloux sont encore visibles car il n'y a pas d'activités pour les éroder. Dans l'espace, les chocs ne peuvent être remplacés que par d'autres chocs.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.