Comme vous le savez peut-être déjà, la vision que nous avons de notre univers a radicalement changé depuis un siècle. Mieux, nous avons découvert qu’il pouvait avoir une histoire. Jusqu’en 1915, personne n’imaginait vraiment que notre univers puisse évoluer. Que la Terre ait pu changer, oui, que la vie ait pu être différente avant nous, oui, mais notre univers, non.

Einstein
Einstein © PHOTOSHOT/MAXPPP

Cette vision est devenue obsolète lorsqu’un homme s’est mis à réfléchir à la raison pour laquelle on ne s’envole pas, lorsqu’on marche dans la rue. Demandez à n’importe quel enfant pourquoi nous restons à la surface de notre planète et il vous répondra que c’est justement parce qu’il y a la Terre sous nos pieds, qui nous maintient près d’elle à cause de sa gravitation. Et il aurait raison.

Mais qu'est-ce que la gravitation ?

Si vous êtes observateur, vous pourrez aisément vous convaincre que la gravitation, ce n’est pas un élastique qui vous maintient et vous ramène au sol lorsque vous sautez. Il n’y a pas d’élastique attaché entre la Terre et la Lune, ou entre la Terre et le Soleil.

La gravitation, ce n’est pas non plus un aimant. Vous pouvez essayer de coller un aimant n’importe où sur votre corps, il ne tiendra pas, même sur vos pieds. Magnétiquement, vous êtes neutre.

Nous avons tous lu quelque part, que ce soit dans un livre d’école ou dans une BD de Gottlib, qu’un certain Isaac Newton , en voyant une pomme tomber d’un arbre, a pondu une formule, celle de sa gravitation universelle , qui permet de prédire où tombera un objet qu’on lance, une flèche qu’on tire, et même la trajectoire d’une planète autour d’une étoile.

Newton s’est demandé ce qu'était la gravitation toute sa vie, mais il est mort sans avoir trouvé.

Depuis, de nombreuses idées farfelues sont apparues pour l’expliquer. En voici une, qui se trouve être la bonne. Elle a été publiée en 1915. Imaginez un univers extrêmement simple, dans lequel il n’y aurait que le Soleil et la Terre, qui lui tourne autour. Maintenant enlevez la Terre. Puis enlevez le Soleil. Il ne reste plus rien. Sauf l’espace.

En 1915, un homme s’est dit que la gravitation était là, dans l’espace. Pour être un peu plus précis, il s’est dit que la gravitation était la réaction de l’espace à ce que l’on pourrait mettre dedans.

Remettons le Soleil, pour voir, et imaginons que l’espace est comme une nappe. Le Soleil, posé dessus, va déformer la nappe et tous les objets qui sont à proximité vont glisser le long de la nappe pour tomber vers lui.

Dit comme cela, on pourrait penser que cette vision n’a pas grand-chose à voir avec la réalité. Et c’est vrai. Notre univers n’est pas une nappe sauf… Sauf si l'on imagine une nappe épaisse, très épaisse, si épaisse que nous vivons à l’intérieur de son épaisseur.

Si c’était le cas, l’espace ne serait pas juste du vide, ce serait quelque chose qui serait prêt à se déformer. Et la gravitation, ce serait justement cette déformation.

En 1919, lors d’une éclipse totale du Soleil, un astronome anglais du nom d’Arthur Eddington a pu vérifier si cette idée était correcte, et il a constaté qu’elle l’était.

La gravitation n’est pas un aimant, ce n’est pas un élastique, c’est une déformation de l’espace provoquée par la présence d’étoiles et de planètes .

L’homme qui a eu cette idée incroyable est devenu une star mondiale. C’était Albert Einstein .

Grâce à lui, nous savons maintenant que l’espace n’est pas immuable, qu’il peut se transformer, changer et évoluer, et donc qu’il peut avoir une histoire . Grâce à Einstein est née l’idée que notre Univers est donc presque devenu vivant, puisqu’il peut désormais avoir un début, et peut-être une fin.

Cet été, nous survolerons ensemble cette histoire qui a commencé il y a environ 13 milliards et 800t millions d’années et que les scientifiques du monde entier essaient, ensemble, de découvrir.

Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.