Comment aider les seniors à rester plus longtemps chez eux ? Alors que les 75/85 ans vont passer de 4 à 6 millions en 2030, un rapport formule des propositions pour adapter les logements au vieillissement. Mais aussi la mobilité en ville. De quoi s’agit-il ?

Repenser l’habitat et la mobilité en ville pour les personnes âgées
Repenser l’habitat et la mobilité en ville pour les personnes âgées © Getty / Halfpoint Images

C’est un rapport intitulé : « Nous vieillirons ensemble ». Rédigé par Luc Broussy spécialiste de l’économie des seniors.  Il a été remis il y a quelques jours à trois ministères (le Logement, l’Autonomie et la Cohésion des territoires). Il préconise plusieurs mesures pour accompagner le vieillissement des 75 / 85 ans. Il faut savoir que leur nombre va exploser ces 10 prochaines années. On va passer de 4 à 6 millions. 

Ce qui nous attend, c’est une véritable transition démographique. Un des enjeux majeurs qu’il faut anticiper. Luc Broussy : 

A un moment donné, il faut hausser l’enjeu à son bon niveau. La révolution démographique, la révolution écologique, la révolution numérique, voilà les trois grandes transitions que va connaître la planète, notre pays, le continent. Et l’on a tout intérêt à les traiter aussi bien l’une que l’autre et voire à les traiter ensemble car on voit bien à quel point il y a des points de passages communs entre ces différentes mutations de la société. (Luc Broussy, auteur du rapport). 

Le rapport donne des pistes pour adapter son logement au vieillissement.  Des personnes qui souhaitent vivre à domicile mais qui connaissent ou vont connaître des fragilités et des problèmes de santé.  Notamment pour ceux et celles qui vivent seules.  Ces personnes doivent pouvoir continuer à se déplacer, avoir des liens sociaux, avoir accès à la vie de quartier, aux services publics….

Alors, quelles sont les principales propositions ? 

Privilégier la prévention, anticiper, repenser l’habitat de demain. 

Adapter au vieillissement la maison ou l’appartement.

- Créer un guichet unique d’aide aux travaux d’adaptation du logement.  Ca veut dire des aides pour transformer la baignoire en douche, supprimer des escaliers pour éviter des chutes... Il faut savoir que 10 000 personnes âgées meurent chaque année des suites d’une chute à domicile.  

- Faire appel à un ergothérapeute, un spécialiste qui peut conseiller pour aménager chaque pièce du logement.

Pour l’adaptation au logement, il faudrait systématiser l’intervention d’un ergothérapeute et donc à en doubler le nombre en France. Il y a 13 000 ergothérapeutes aujourd’hui en France. C’est 10 fois moins qu’au Danemark. ( Luc Broussy) 

Parmi les autres mesures  : 

- Installer davantage de domotique avec les commandes à distance

- Développer les résidences seniors comme alternative aux maisons de retraite et aux EPHAD 

- Rendre possible pour les associations la sous location des logements sociaux aux personnes âgées 

- Encourager la cohabitation intergénérationnelle

- Aider les organismes HLM à construire, via des prêts bonifiés, des logements pour les personnes âgées les plus modestes…

Ca, c’est pour le logement... Et en dehors, dans la ville, que préconise ce rapport ?

Adapter la ville, la voierie, les transports, les services publics. 

La ville doit aider les gens à rester autonomes. Cela veut dire installer plus de bancs publics sinon les plus anciens vont rester chez eux. Et s’isoler. Ca veut dire aussi davantage de toilettes publiques. Et puis en matière d’urbanisme, d’aménagement, le rapport insiste sur la nécessité de faciliter la mobilité des seniors, ce qui passe par des trottoirs et des passages piétons mieux conçus. Et cela va jusqu’à récompenser des municipalités qui mènent des actions concrètes pour les aînés.

Quelles sont les prochaines étapes du rapport ? 

Un projet de loi - Grand âge - va peut-être en découler. Il faut une volonté politique. Mais au final, il faut une prise de conscience. Tout le monde est concerné : 

Je fais tout à fait confiance, voire plus, à la société civile, aux grandes associations, aux grandes entreprises, qu’elles n’attendent pas béatement que l’Etat agisse. Il y a toute une série de propositions dans ce rapport qui n’attendent personne d’autre que les bailleurs sociaux, la Caisse des Dépôts, la Poste, les grandes associations médico-sociales pour être mises en œuvre. ( Luc Broussy).

Vivre plus longtemps à domicile mais aussi tenir compte de la mobilité dans la ville.  Voilà donc des enjeux majeurs et de sacrés défis à relever. 

Aller plus loin 

Le rapport Broussy  (document de ce rapport interministériel sur Calaméo). "Nous vieillirons ensemble" 80 propositions pour un nouveau pacte entre générations. 

France Silver Eco (réseau national qui fédère des associations, des entreprises, des collectivités... afin de répondre aux besoins des seniors et aux enjeux du vieillissement de la population).

Programmation musicale
L'équipe