Fruit du travail de deux jeunes architectes, Frédérique Barchelard et Flavien Menu, le Proto-Habitat est un logement constructible en quelques jours. En plus, il ouvre des perspectives durables et environnementales pour l'habitat de demain.

Le prototype Proto-Habitat est visible au Jardin Public de Bordeaux.
Le prototype Proto-Habitat est visible au Jardin Public de Bordeaux. © Wald.city

C’est une petite maison nomade, mobile. Elle est facilement montable en 5 jours par 3 personnes. On peut la démonter. La déplacer. Elle est fabriquée en bois.

Son nom :  Proto-Habitat.  Proto comme prototype.

A l’origine, le travail de deux architectes Frédérique Barchelard et Flavien Menu, en résidence à la villa Médicis à Rome et qui ont vécu plusieurs années à Londres.   

Le proto-habitat est le fruit de leur réflexion sur nos modes de vie, sur les aspects environnementaux, juridiques, économiques, sur l’usage du logement et la notion d’habiter.  On peut dissocier le foncier du bâti. Créer des logements évolutifs.

Proto-habitat, c’est une maison avec des espaces modulables pour vivre et travailler. Une surface au sol de 30 m², qui peut s’étendre jusqu’à 90 m² en fonction des besoins et des budgets.

L'intérieur de Proto habitat qui fait comme pour l'extérieur, la part belle au bois.
L'intérieur de Proto habitat qui fait comme pour l'extérieur, la part belle au bois. / Wald.city

Frédérique Barchelard :

Pour un module de base, il faut 5 jours pour le monter. Le prototype est dimensionné pour pouvoir être empilable, juxtaposable. On peut avoir deux modules accolés qui forment une grande maison, un espace de vie, un espace de travail. On peut les mettre en triple, les mettre cote à cote pour faire du bâtiment collectif de petite échelle et horizontal. On peut aussi l’empiler en hauteur, avoir des bureaux par-dessus lesquels viennent des duplex, des logements, des éléments plus mixtes.  Le tout étant toujours montable et démontable.   

Le 1er prototype visible est installé au Jardin public de Bordeaux dans le cadre de l’exposition du centre d’architecture Arc en rêve (exposition prolongée).

L’habitat vient d’une source locale. Il est réalisé en élément pré-fabriqué, en atelier. 

Tout est entièrement conçu depuis la filière bois, les matériaux sont sourcés près du site de fabrication en Nouvelle Aquitaine. Les caissons en bois sont recouverts de panneaux de peupliers. Lumière naturelle, qualité de l’air, qualité des matériaux. Intérieur comme extérieur, l’aspect écologique est primordial. 

Flavien Menu : 

On sait aussi que le secteur de la construction est un secteur extrêmement polluant et puis on a la chance en Nouvelle Aquitaine mais aussi en France d’avoir un domaine forestier important et une filière bois qui se structure. Et l’on voit à travers cette innovation dans Proto-Habitat qu’il est possible de construire des habitats qui sont sains et durables et qui respectent toutes les normes environnementales mais aussi thermiques, acoustiques, de sécurité avec des matériaux qui sont sourçés à moins de 400 km

Pour Proto-Habitat qui suscite les convoitises, les pistes de développement sont multiples : l’habitat intergénérationnel, bureaux, ateliers, étudiants, intégrer des futurs quartiers à petite échelle, occuper temporairement des terrains disponibles dont les opérations ne sont pas encore finalisées…Pour les deux architectes, il est possible de provoquer le changement par la multitude des petites interventions bien contrôlées plutôt que par des grands plans. Ici la question n’est pas le nombre mais la qualité. 

Flavien Menu et Frédérique Barchelard, photo prise dans leur atelier à la Villa Medicis.
Flavien Menu et Frédérique Barchelard, photo prise dans leur atelier à la Villa Medicis. / Wald.city

L’avenir est peut-être aussi à un immobilier plus durable, plus agile et plus mobile.

Aller plus loin :

Programmation musicale
L'équipe