Coup de projecteur sur le Grand Prix de l’urbanisme 2021 qui a été décerné il y a quelques jours par le ministère de tutelle à une agence d’architectes urbanistes…Son nom : l’AUC. Qu'est-ce que c'est que l'AUC ?

Lille projet FCB.
Lille projet FCB. © Sébastien Jarry

Ce sont les lettres pour désigner un collectif d’architectes et d’urbanistes.  Les trois lauréats qui composent L’AUC sont : Caroline Poulin, Djamel Klouche et François Decoster.  AUC comme Ab Urbe Condita (Depuis la fondation de la cité). Ils ont reçu le Grand Prix de l’urbanisme 2021.  Un prix qui récompense bien sûr leurs réalisations en France et à l’étranger mais aussi leur vision de la ville. 

Portrait IAUC des trois membres de l’AUC, de gauche à droite : Caroline Poulin, Djamel Klouche et François Decoster.
Portrait IAUC des trois membres de l’AUC, de gauche à droite : Caroline Poulin, Djamel Klouche et François Decoster. / Andrea Montano

Quelles sont leurs principales réalisations ? 

Ils ont travaillé dans l’habitat social, sur des friches industrielles à Lille, sur des quartiers de gares à Bruxelles à Paris, sur la diversité des programmes, les espaces publics à Lyon Part Dieu.  Ils ont toujours été fidèles à leurs convictions. Parfois un peu en marge.  Pour eux, construire ne doit pas systématiquement passer par la démolition mais bien prendre en compte l’existant. Transformer.  Djamel Klouche, architecte lauréat d’AUC. 

Nous avons toujours aimé la ville qui se transforme. C’est elle qui donne des qualités. C’est celle qui est un peu désordonnée. Elle n’est pas orthogonale. Elle donne à voir des atmosphères, des climats…improbables qui font que l’on aime cet espace, que l’on s’y sent bien, que l’on a envie d’y habiter, de travailler, de s’y arrêter pour boire un verre... (Djamel Klouche) 

Pour l’agence AUC, l’importance au fil du temps a été de travailler sur des quartiers mixtes où se mêlent les bureaux et les logements.  Ils ont d’ailleurs développé le concept SOHO « Small office/ Home office ». Superposer des lieux d’activité avec des lieux d’habitation. Habiter, travailler en Rez-de chaussé comme c’est le cas par exemple à Chapelle International, ancien site ferroviaire avec un nouveau quartier ou encore à Bruxelles Midi (quartier de la gare). 

Le projet Chapelle international de AUC, Paris, quartier de gare.
Le projet Chapelle international de AUC, Paris, quartier de gare. / Arnaud Ledu 2021

Et puis à l’heure où l’on parle beaucoup d’éco-construction, d’impliquer les habitants dans les projets de leur quartier. La participation citoyenne en amont est une chose sérieuse pour AUC. Sans lâcher la conviction d’un projet mais en l’expliquant. Djamel Klouche. 

La participation ce n’est pas lâcher. C’est la franchise et les convictions. Nous sommes des concepteurs.  Nous avons envie de les faire partager aux habitants, aux citoyens qui vont être impliqués sur un territoire. Ils vont dire, on veut ça. On va les écouter. Dans nos convictions, il y a toujours la liberté. On peut encore bouger, changer des choses, adapter un projet…et on l’a toujours fait avec eux. Il y a une confiance totale. (Djamel Klouche)

Ce collectif milite pour une transition heureuse que tout le monde peut s’approprier mais en allégeant parfois les règles et les contraintes. 

La transition elle se fait par le projet. Chaque projet, de quartier, de ville, de bâtiment, d’espace public, doit construire la façon de faire la transition. Cette transition écologique, climatique, une transition vers une société plus sobre. (Djamel Klouche)

Le collectif AUC recevra son Grand Prix de l’urbanisme à la fin de cette année. D’ici là, il participe à d’autres projets comme celui de Brétigny-sur-Orge dans le département de l'Essonne. La transformation d’une ancienne base aérienne avec des lieux de vie, des activités économiques, un pôle régional d’agriculture, et même un futur centre dédié aux tournages de films pour le cinéma….Les urbanistes sont aussi des artistes, des metteurs en ville. 

Aller plus loin

L'agence AUC

Programmation musicale
  • ParcelsFree2021
Thèmes associés