Coup de projecteur sur un habitat qui mixe les générations. Créer une solidarité pour que des jeunes et des plus anciens puissent mieux partager à l’échelle d’une résidence ou d’un quartier. La forme de l’habitat est une solidarité de voisinage accompagnée.

L’Habitat intergénérationnel
L’Habitat intergénérationnel © Getty / 10'000 Hours

Qu’est-ce que l’habitat intergénérationnel ? 

C’est un habitat qui mixe les générations, qui permet à des gens de tous les âges de vivre, d'échanger et de faire des choses ensemble. C'est créer une solidarité pour que des jeunes et des plus anciens à l’échelle d’une résidence ou d’un quartier puissent mieux partager. La forme de l’habitat est une solidarité de voisinage accompagnée. Et puis, c’est un enjeu de société. On parle souvent de transition écologique. Il y a une transition démographique. Dans 10 ans, les 75/85 ans passeront de 4 à 6 millions. Il faudra bien adapter les logements, les villes au vieillissement. 

L’habitat intergénérationnel, est-ce un concept qui se développe ? 

Oui mais pas assez. Il y avait une poignée d’opérations de ce type au début des années 2000. Il y en a quelques milliers aujourd’hui. Il existe une mosaïque d’habitat intergénérationnel, des projets urbains, ruraux, à caractère social…organismes privés, HLM... pas facile de s’y retrouver. Mais derrière, il y a toujours la volonté d’accompagner, d’aider, de faire preuve de solidarité 

Un exemple d’habitat intergénérationnel ? 

Une opération emblématique, un programme résidentiel de logements - un « village » intergénérationnel. Son nom « Atout'Age ». Il se trouve à Saint-Apollinaire. Dans la banlieue de Dijon. L’idée de départ de ce quartier a été initié par autorités locales : plusieurs générations dans un lieu de vie…promouvoir la solidarité, la convivialité, « l’esprit village ». On retrouve de la mixité sociale, de la mixité des fonctions…des jeunes, de la colocation, des plus de 60 ans – au cœur du programme des lieux de rencontres – des services pour tous les âges - des activités en commun, une charte « Bonjour voisin » est même au cœur du dispositif. Simplement savoir se dire bonjour, échanger de petits services, donner spontanément un coup de main…et depuis des années tout fonctionne pour le mieux.

Trouver le bon lien social, c’est déterminant ?   

Mettre en relation les différents acteurs publics et privés pour mettre en place et développer l’habitat Intergénérationnel, c’est un métier. C’est ce que réalise par exemple Récipro Cité qui fête cette année ses 10 ans. Serge le Boulch, président fondateur de Récipro Cité :  

On a créé ou adapté deux métiers qui s’appellent l’assistance à la maîtrise d’usage. Ce sont toutes les études à la fois de programmation architecturale, urbaine, organisationnelle, d’aménagement du territoire etc. Nous avons des architectes, des urbanistes et aussi des sociologues pour travailler la question de la mue sociale. L’assistance à de la maîtrise d’usage, c'est là que Recipro Cité agit comme un « go between » entre les experts, les sachant, les élus, les architectes… toutes ces personnes très importantes qui construisent la ville de demain et les habitants qui sont les seuls vrais maîtres d’usages puisqu’ils vont les habiter. 

Ainsi Récipro Cité a lancé ou participé au lancement de plus d’une vingtaine de résidences intergénérationnelle animées, 5 autres vont ouvrir d’ici 18 mois. Animée, car pour créer du lien, il faut dans une résidence, un gestionnaire animateur. Explications Serge le Boulch : 

C’est un métier qui est à la fois du domaine du social et qui va permettre, pendant les premières années, d’accompagner les résidents, les habitants citoyens à s’approprier leur lieu de vie. Le gestionnaire animateur d’une résidence intergénérationnelle, va permettre de construire cette solidarité de voisinage avec de la veille, de la mise en place de clubs, des activités... 

Avec ce nouveau métier de gestionnaire animateur qui doit faciliter le lien entre les générations, l’habitat intergénérationnel solidaire se doit être une réalité pour tous les acteurs du logement.  Promoteurs, aménageurs, bailleurs sociaux. Au-delà du partage entre les générations, construire des résidences à la fois confortables, ergonomiques, des lieux d’échanges, concevoir des logements adaptables, réversibles pour y vieillir le plus longtemps possible. 

Aller plus loin 

La cohabitation intergénérationnelle solidaire 

Repenser l'habitat et la mobilité en ville pour les personnes âgées 

Récipro Cité 

Habitat et humanisme 

Les maisons de Marianne 

Atout'Age