Philippe Caubère est l'invité de La Bande Originale. "Bac 68" et "La danse du diable" reprennent en alternance au Théâtre de l'Athénée du 4 octobre au 19 novembre.

Philippe Caubère
Philippe Caubère © Getty / Frédéric Souloy

La bande originale du jour : Leïla Kaddour-Boudadi, Daniel Morin, Richard Lornac, Tom Villa et Nora Hamzawi.

Philippe Caubère est l'invité de La Bande Originale. "Le Bac 68" et "La danse du diable" reprennent en alternance au Théâtre de l'Athénée du 4 octobre au 19 novembre.

Résumé "Le Bac 68" :

S'il est une phrase que les parents et les époques n'ont pas peur de rabâcher, c'est bien : "Passe ton bac d’abord"…

Mais pour Ferdinand Faure, promis à de basses études et même voué par sa mère aux bigoudis et aux rouflaquettes, c'est en mai 1968 que tombent en même temps le bachot… et quelques pavés.

Épisode crucial de L'Homme qui danse à découvrir enfin in extenso, Le Bac 68 est aussi le moyen de pénétrer dans l'univers de Caubère avec un spectacle un peu plus bref que les autres, mais pas pour autant moindre. Car en revenant sur "les événements historiques qui ont bouleversé la société occidentale", il revendique une liberté qu'on aurait tort de croire acquise.

"Les choses n'ont plus jamais été après ce qu'elles étaient avant, n'en déplaise aux méchantes langues et mauvais esprits qui ne sont pas les derniers pourtant à profiter encore des progrès, de société en particulier, qui en sont issus, écrit Philippe Caubère. En ces temps de révisionnisme général, il me semble que rappeler ceci, sous une forme comique, et populaire qui plus est, tient presque du devoir civique et républicain... !"

Résumé "La danse du diable" :

À ceux qui l'ont vue déjà, on n'aura pas besoin de faire l'article.

Il suffira de leur rappeler Claudine et Madame Colomer, et Isabelle dans la colline avec ses pataugas, et Mauriac croisant Johnny dans une chambre de Provence, et les gonzes en Malaguti filant vers l'Estaque, pour que tout le reste leur revienne, et avec le plaisir des histoires qu'on ne se lasse pas d'entendre raconter.

Aux autres, on dira que le marathon de Philippe Caubère – et ça n'est pas sa moindre magie – est plus qu'un spectacle, un moment de vie partagé, une histoire vécue ensemble quelques heures.

Quand on demandait il y a peu à Philippe Caubère pourquoi et comment il passait sa vie à rejouer sa vie, il rectifiait : "Ce n'est pas ma vie que je rejoue, c'est ma jeunesse." Pour cette raison peut-être, La Danse du Diable n'a, du temps, pas subi les outrages. Ou bien c'est que diable y est pour quelque chose.

Ludivine Bantigny, historienne et maître de conférence à l'Université de Rouen, spécialiste de l’histoire des générations, des engagements politiques et de la conscience historique au XXe siècle, viendra nous parler de Mai 68 et des conséquences politique, sociologiques et politiques de cet événement.

La bande originale de Philippe Caubère en 3 dates :

"L'affiche rouge", Monique Morelli

►► Retrouvez la bande Originale sur notre page Facebook avec toutes les photos et informations des émissions!

Les invités

Les références

Programmation musicale

L'équipe

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.