La bande originale du jour : Leïla Kaddour-Boudadi, Daniel Morin, Richard Lornac, Pierre-Emmanuel Barré et Eric Naulleau.

Philippe Torreton est l'invité de La Bande Originale. Il est de retour sur scène avec"Cyrano de Bergerac" au Théâtre de la Porte Saint Martin à partir du 2 février.

P Torréton
P Torréton © Radio France

Une pièce d’Edmond Rostand Mise en scène Dominique Pitoiset Assistante à la mise en scène Marie Favre

Avec Philippe Torreton , Hervé Briaux , Adrien Cauchetier , Antoine Cholet ,Tristan Robin Patrice Costa , Gilles Fisseau , Yveline Hamon , Jean-François Lapalus , Bruno Ouzeau , Julie-Anne Roth , Luc Tremblais ,Martine Vandeville . Dramaturgie Daniel Loayza , Scénographie et costumes Kattrin Michel , Assistée de Juliette Collas , Lumière Christophe Pitoiset .

Le spectacle. Presque 120 ans après sa création sur la scène du Théâtre de la Porte Saint-Martin, retrouvez Philippe Torreton dans le rôle-titre de Cyrano de Bergerac. (Molière du Meilleur Comédien, Prix Beaumarchais et de la Critique en 2014) Après son triomphe au Théâtre de l’Odéon et une importante tournée, la mise en scène de Dominique Pitoiset s’installe au Théâtre de la Porte Saint-Martin pour 60 représentations exceptionnelles à partir du 2 Février.

En partenariat avec France 2, Télérama, Le Parisien et Le Journal La terrasse.

«L’Express» : Sa prestance, sa justesse, sa diction, son sens de la dérision, sa joie à jouer le décalage et sa folie transfigurent tout. Une prestation rare.

«Le Figaroscope» : Une vision originale et pertinente, portée par un excellent Philippe Torreton.

«Le Monde» : Un Cyrano inattendu, à qui le public fait un triomphe.

«Le Point » : Avec Philippe Torreton dans le rôle-titre, c'est dément. Et convaincant.

«Telerama» : Du grand art.

«La Croix » : Philippe Torreton, magistral dans le rôle-titre.

«Le Nouvel Obs» : Émouvant, formidable !

«Paris Match» : Fabuleux.

«La Terrasse» : Cette mise en scène singulière fait mouche sur l’humanité de Cyrano.

Note d'intention du metteur en scène :

Cyrano me fait penser à mon cher Alceste. Voilà un homme qui ne transige pas et qui dit toujours ce qu’il pense, quoi qu’il lui en coûte – carrière, succès, ou tout simplement sécurité. Et Rostand a soin de nous montrer que la compromission peut prendre des formes très insidieuses. Cyrano s’abstient, bien sûr, de faire activement sa cour auprès des puissants. C’est bien le moins. Mais son exigence va plus loin. Même quand les puissants font le premier pas, il préfère refuser la main qu’ils lui tendent. D’où l’autre grande tirade, moins célèbre, mais non moins brillante que celle des nez. La tirade des «non, merci !» est une ode à la gloire de l’indépendance, de l’autarcie, au risque de la solitude : «Avoir un ventre usé par la marche ? [...] Non, merci.» Un ventre usé par la marche ! Quelle formule, et qui pourrait resservir tous les jours ! C’est d’une drôlerie et d’une virtuosité confondantes. Et tout est de cette veine. Difficile de savoir où arrêter la citation. Au dernier vers, peut-être, où toute la haute moralité de Cyrano se concentre en une maxime : «Ne pas monter bien haut, peut-être, mais tout seul !» ?... La séduction de Cyrano est si éloquente qu’on risquerait de s’y laisser prendre, et l’on aurait vite fait de devenir misanthrope à son tour... Cyrano exagère, il le sait et l’assume. Mais peut-être doit-il exagérer – car il est un artiste. S’il tient à «être seul, être libre», comme il le dit plus bas, c’est pour s’assurer un droit essentiel à ses yeux : «N’écrire jamais rien qui de soi ne sortît». C’est difficile, voire impossible. Mais pour lui, c’est vital. Telle est la première loi : ne pas exposer sa singularité, «ne pas être obligé d’en rien rendre à César». Ainsi va Cyrano : ridicule, parfois, mais toujours fier d’avoir préservé son humble part personnelle. Nez au vent, tête haute. Même s’il en fait trop. Ainsi font les artistes : ils exagèrent. Mais c’est à ce prix – et bien souvent à leurs dépens – qu’ils peuvent aider autrui à s’arracher, au moins de temps à autre, aux puissances aliénantes qui travaillent toujours à nous dicter le sens de nos vies – un sens, comme par hasard, qu’elles disent unique.

Philippe Torreton sera également à la Cigale le 15 février avec "MEC! Philippe Torreton dit les mots d'Allain Leprest" avec Edward Perraud aux percussions. __

__

« Dire du Leprest comme on dirait du Rimbaud, pour l’écriture elle-même …

__

La genèse de ce spectacle, une histoire de rencontres, comme souvent… !

__

Celle de Jean René Pouilly, premier producteur d’Allain Leprest qui me propose de dire les

__

textes d’Allain sur scène. Des années avant, celle d’Allain Leprest lui-même qui, comme moi,

__

venait de Rouen, et qui grâce à sa poésie m’a apporté un des plus beau choc de ma vie.

__

Nous avons donc imaginé un récital Leprest. L’idée n’était pas de chanter à sa place, certains

__

le font très bien, d’autres moins, mais notre envie commune était de faire entendre la force

__

poétique de ses textes.

__

Et puis comme je n’aime pas être seul en scène et que je voulais que la musique soit présente

__

malgré tout, j’ai voulu former un duo pour ce récital. Mais je ne voulais pas être « accompagné

__

» ni « soutenu » : je rêvais qu’un musicien lise aussi à sa manière les textes d’Allain. J’ai appelé

__

Edward Perraud, et sans le savoir, je suis tombé sur un homme lui aussi bouleversé par l’oeuvre

__

d’Allain Leprest. Edward est un génial percussionniste, un poète du son, un chercheur-fonceur ;

__

sur scène nous dialoguons, nous sommes unis et libres comme le demande le jazz et cette

__

liberté colle bien aux textes d’Allain. »

__

Philippe Torreton

General Elektriks sera en live pour trois titres : "Angle Boogie", "Whisper to me" et la reprise d'"Andy Warhol" de David Bowie.

Les lives de General Elektriks dans La Bande Originale :

"Angle Boogie":

"Whisper to me":

Reprise d' "Andy Warhol" de David Bowie:

General Elektriks en concert :

09.03 NIMES

__

12.03 AGEN

__

13.03 LA ROCHE SUR YON

__

17.03 MARSEILLE

__

18.03 GRENOBLE

__

22.03 STRASBOURG

__

23.03 LILLE

__

24.03 CAEN

__

25.03 NANTES

__

31.03 LE TRIANON PARIS / COMPLET

__

29 novembre à l’Olympia - Paris

Morin n'est pas d'accord :

La bande originale de Philippe Torreton en quelques dates :

"Let's groove" , Earth, Wind & Fire

Le brouillon de culture de Leïla Kaddour-Boudadi :

►► Retrouvez la bande Originale sur notre page Facebook avec toutes les photos et informations des émissions!

Evénement(s) lié(s)

Mec ! Philippe Torreton dit les mots d’Allain Leprest

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.