Ce matin, nous recevons l'écrivain, économiste et haut fonctionnaire Jacques Attali pour son livre "Histoire des médias : des signaux de fumée aux réseaux sociaux, et après" paru aux éditions Fayard.

Jacques Attali en 2017
Jacques Attali en 2017 © Getty / Eric Fougere

La bande : Leïla Kaddour-Boudadi, Daniel Morin, Tanguy Pastureau, Morgane Cadignan, Guillermo Guiz et Alexis le Rossignol !

Dans son nouvel ouvrage "Histoire des médias : des signaux de fumée aux réseaux sociaux, et après", Jacques Attali retrace l'histoire de l'information et de ceux qui la font, des origines à nos jours, jusqu'aux enjeux de demain.

Depuis toujours, l’homme a besoin de savoir ce qui le menace, ce qui nuit aux autres ou les sert. Et pendant longtemps, seule une poignée de puissants, souverains, religieux, marchands, ont eu le monopole de l’information, de sa fabrication à sa circulation. Une information libre, diffusée par des médias accessibles à tous et établie par des professionnels cherchant la vérité est le fruit d’une histoire récente, inattendue, fascinante. Et elle est à présent terriblement menacée.        
Comment distinguer le vrai du faux, l’information de la distraction  ? Quel rapport entre informer, convaincre, enseigner, distraire  ? Comment la démocratie résistera-t-elle aux formes de censure et de surveillance ? En quoi le déluge actuel et à venir d’informations, vraies ou fausses, influera-t-il sur notre façon de gérer les grands problèmes d’aujourd’hui et de demain  ? Les réseaux sociaux, outils de surveillance généralisée, qui font de chacun le journaliste de lui-même, seront-ils balayés par une vague technologique plus puissante  ? Les journalistes seront-ils remplacés par des automates ou resteront-ils des acteurs irremplaçables de la démocratie  ?        
Tels sont les sujets de ce livre. Encore une fois, comme pour tous les autres domaines dont j’ai tenté jusqu’ici de prévoir le devenir, celui des médias, vertigineux, ne peut être imaginé et maîtrisé qu’en remontant très loin dans son histoire, ou plutôt ses histoires. 

+ Franck Annese : fondateur et dirigeant du groupe So Press, qui regroupe entre autres les magazines So Foot et Society. Il est aussi le Fondateur de la société de production So Films, qui produit des films publicitaires. Dernièrement, il a créé son label, Vietnam, sur lequel il signe des artistes français et internationaux.

La bande originale de Jacques Attali

  • En 1943, Jacques Attali écoutait "Just a gigolo" de Louis Prima.
  • En 1970, Jacques Attali écoutait "Georgia on my mind" de Ray Charles.
  • En 1998, Jacques Attali écoutait "I will survive" de Gloria Gaynor.
  • En 1999, Jacques Attali écoutait "Living la vida Loca" de Ricky Marti.
  • En 2007, Jacques Attali écoutait "The Rip" de Portishead.

►► Retrouvez la Bande Originale sur notre page Facebook et sur notre compte Instagram avec toutes les photos et informations des émissions !

Les invités
L'équipe
Thèmes associés