Riad Sattouf est l'invité de la Bande originale pour nous présenter la suite des aventures de "L'Arabe du futur" (Allary Editions) sur les années 1987-1992.

Riad Sattouf
Riad Sattouf © Radio France / vincent josse

La bande du jour : Leïla Kaddour-Boudadi, Daniel Morin, Tanguy Pastureau, Albert Algoud et Agnès Hurstel.

Âgé de neuf ans au début de L'Arabe du futur, le petit Riad devient adolescent. Une adolescence d’autant plus compliquée qu’il est tiraillé entre ses deux cultures – française et syrienne – et que ses parents ne s’entendent plus. Son père est parti seul travailler en Arabie saoudite et se tourne de plus en plus vers la religion… Sa mère est rentrée en Bretagne avec les enfants, elle ne supporte plus le virage religieux de son mari. C’est alors que la famille au complet doit retourner en Syrie…

Dans le premier tome (1978-1984), le petit Riad était ballotté, de sa naissance à ses six ans, entre la Libye de Kadhafi, la Bretagne de ses grands-parents et la Syrie de Hafez Al-Assad.
Le deuxième tome (1984-1985) racontait sa première année d’école en Syrie.
Le troisième tome (1985-1987) était celui de sa circoncision.

Ce quatrième tome est le point d’orgue de la série publiée chez Allary Editions.

Jean-Christophe Ogier, journaliste spécialiste de BD à France Info, viendra nous parler de l’actu de la BD en cette rentrée.

La bande originale de Riad Sattouf

  • A la fin des années 80, Riad Sattouf reçoit des BD de sa grand-mère et chez lui on écoute  Abba avec « Money, Money, Money »
  • En 1998, Riad Sattouf est étudiant et il écoute "Lithium" de Nirvana
  • En 2004, c'est la naissance du personnage Pascal Brutal dans Fluide Glacial, avec en bande son : "J'aime regarder les mecs" de Polyester 
  • En 2016, c'est la découverte d'Angèle avec "La loi de Murphy" une sorte d'Esther des "Cahier d'Esther"

►► Retrouvez la Bande Originale sur notre page Facebook avec toutes les photos et informations des émissions ! Pour assister aux émissions, réservez ICI.

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.