Jane Birkin est l'invitée de La Bande Originale pour nous présenter son nouvel album, "Birkin Gainsbourg le Symphonique".

Jane Birkin au jardin des Tuileries à Paris le 4 juin 2015, à l'occasion du baptême de la rose Amnesty Internationale
Jane Birkin au jardin des Tuileries à Paris le 4 juin 2015, à l'occasion du baptême de la rose Amnesty Internationale © AFP / François Guillot

La bande originale du jour : Leïla Kaddour-Boudadi, Daniel Morin, Richard Lornac, Albert Algoud et Joséphine Draï.

Jane Birkin est l'invitée de La Bande Originale pour nous présenter son nouvel album, "Birkin Gainsbourg le Symphonique" dans les bacs dès demain.

« Une chose entre autres que tu n’sais pas, tu as plus qu’un autre l’meilleur de moi »… Les paroles de Serge pour moi… et j’ai compris des années après qu’il avait raison… Il m’a donné le meilleur de lui…

… C’est peut-être pour cette raison que je chante Gainsbourg sur scène depuis bientôt trente ans… Jamais je n’aurais pu faire cela sans l’aide de Philippe Lerichomme qui connaissait autant que moi chaque chanson de Serge, ses goûts, ses fragilités, ce qu’il aurait aimé ou pas aimé ; Philippe qui est devenu aussi par la suite mon directeur artistique pour la scène, sachant quels titres je devais interpréter, en redonnant un souffle de nouveauté à chaque concert, à partir des mêmes chansons.

Puis j’ai eu de la chance… Je me suis envolée pour Tokyo afin d’être auprès des japonais après le tsunami et la catastrophe de Fukushima. J’allais donner un showcase modeste sur place, c’était une manière de remercier les japonais pour ce qu’ils m’apportaient depuis quarante ans… Je suis arrivée à l’hôtel puis à la salle de concert… L’émotion était palpable, et j’ai chanté sur cette petite scène aux côtés d’un pianiste qui avait écrit de magnifiques arrangements, si délicats et émouvants. On m’a soufflé son nom… Nobu, un compositeur à part entière… A mon retour à Paris j’ai tenté de rassembler de l’argent pour les sinistrés japonais, sans-abris… et mon manager Olivier Gluzman m’a alors rappelé que j’avais promis de faire trois, cinq concerts aux Etats-Unis… Comment faire ? Avec qui ?

J’ai repensé à Nobu et nous voilà partis à l’aventure avec les chansons de Serge, pendant deux ans avec le concert Via Japan !

Un jour j’ai évoqué à quelqu’un le fait que Serge s’inspirait beaucoup de la musique classique et à quel point il aurait été beau que ses textes soient interprétés avec un orchestre symphonique. Très vite, le projet a pris forme : Les Francofolies de Montréal m’ont proposé d’ouvrir le festival 2016 par deux concerts avec l’Orchestre Symphonique de Montréal.

Quoi interpréter, quelles chansons ? Philippe Lerichomme a trouvé les bonnes idées… une liste de chansons… ut puis Nobu… Je viens juste d’écouter les arrangements qu’il a composés pour l’occasion, ils sont d’une beauté inouïe, avec une magie à la Mendelssohn, Messiaen… des airs de jazz, de fantaisie et de charme…

J’ai pris des chansons de Serge, les idées de Philippe et la magie de Nobu… et aujourd’hui naît Gainsbourg Symphonique !

Jane Birkin

« Gainsbourg, poète majeur » – Jane Birkin, Michel Piccoli et Hervé Pierre

« On se souvient de la phrase de Serge Gainsbourg : « Je pratique un art mineur destiné aux mineures » Provocation !

En réalité ses maîtres étaient Huysmans, Picabia ou encore Rimbaud qu’il disait « vouloir approcher… ».

Jane Birkin, Michel Piccoli et Hervé Pierre en attestent dans une lecture inspirée de soixante textes choisis dans l’intégralité de l’œuvre de Gainsbourg poète majeur. »

Bertrand Dicale, journaliste et auteur de « Tout Gainsbourg » (Ed. Jungle), viendra nous parler de la carrière de Serge Gainsbourg.

La bande originale de Jane Birkin en 2 dates :

►► Retrouvez la bande Originale sur notre page Facebook avec toutes les photos et informations des émissions!

Pour assister aux émissions, réservez ICI.

Les invités
Programmation musicale
  • Serge GAINSBOURG

    INITIALS B.B.

Les références
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.