Stéphane Guillon est l'invité de la bande originale pour parler de son spectacle, "Certifié conforme" au Théâtre Déjazet depuis le 14 octobre.

Stéphane Guillon
Stéphane Guillon © Getty / Bertrand Rindoff Petroff /

La bande originale du jour : Leïla Kaddour-Boudadi, Richard Lornac, Tom Villa, GiedRé et Frédérick Sigrist.

Stéphane Guillon est l'invité de la bande originale pour parler de son spectacle, "Certifié conforme" au Théâtre Déjazet depuis le 14 octobre.

Stéphane Guillon l’admet volontiers, il n’imaginait pas que le show offert par la présidence Hollande serait à la hauteur de celui des cinq années passées sous Nicolas Sarkozy.

C’était sans compter sur les rocambolesques Jérôme Cahuzac, Aquilino Morel, Thévenoud, Christiane Taubira ou encore la délicieuse Valérie Trierweiler….

Alors bravant la pluie et sans casque de moto pour se dissimuler, on retrouve un Guillon égal à lui-même, toujours aussi réfractaire à la bien- pensance et à l’autocensure dans un spectacle effervescent, décapant, inventif, …où il nous entraîne à rire du « grave » plutôt qu’à en pleurer, à déceler chez nous les contradictions qu’on ne reconnaisse que chez les autres et par le prisme de l’humour noir à lutter contre nos angoisses petites et grandes !

Car la « politique » stricto sensu, n’est pas, loin s’en faut, le seul sujet de prédilection de l’humoriste qui ausculte la société comme un grand corps malade, mouvant et burlesque : les enfants qui grandissent trop vite et deviennent des ados têtes à claques (alors même que la fessée est interdite !), la famille qui se compose, se recompose, se décompose, la vie qui ne se vit pas ou n’en finit pas de se finir, le mariage qui prend des couleurs mais rend livides certaines personnes peu enclines à être « gaies », le statut du beau-père, les délires sur la théorie du genre, sans oublier les religions qui ne font pas toujours du prosélytisme pour l’amour et la paix …..

Dans une époque où il semblerait qu’on ait des raisons d’avoir peur de dire ce qu’on pense, et où la liberté d’expression serait à nouveau à conquérir, le retour de Stéphane Guillon sur scène, « à ses risques et périls» (!), s’annonce dépoussiérant, rafraîchissant, libérateur et désopilant !!

Christophe Barbier, journaliste et éditorialiste à l'Express, viendra nous parler du lien entre humoriste et homme politique.

GiedRé remplace Daniel Morin, et vient nous interpréter "Et toc".

La bande originale de Stéphane Guillon en 4 dates :

►► Retrouvez la bande Originale sur notre page Facebook avec toutes les photos et informations des émissions!

Les invités

Les références

L'équipe

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.