Goulag, bain de sang, tyrannie : qui parle révolution a souvent les yeux tristes. Il est vu comme un ringard dangereux ou un rêveur définitif. Du coup on n'en parle plus, sauf pour désigner une nouvelle lessive ou une marque de grille-pain. L'époque est à la résignation, à la soumission, à l'impuissance, au ressentiment et aux petits arrangements avec l'ordre des choses. Les plus engagés se contentent de repeindre la cage en vert pour ceux qui sont à l'intérieur comme pour ceux qui sont à l'extérieur car c'est plus joli. C'est dire si le livre d'ÉRIC HAZAN (et KAMO ) est à contretemps. C'est la suite de L'INSURRECTION QUI VIENT du Comité Invisible publié en 2007, vous vous souvenez," TARNAC, la petite épicerie tapie dans l'ombre..." Cette fois il s'agit d'en finir avec les révolutions ratées ! Daniel Mermet s'entretient avec Éric HAZAN . (Dessin PAWELL KUCZYNSKI)

..................................................................................................................................................................

Programmation musicale :

-Il est cinq heures , parVanessa Hachloum

  • Mao Mao , par Claude Channes (musique du film "La Chinoise" , de Jean-Luc Godard )

  • Le grand matin , parLoïc Lantoine

  • J'arrive du monde de demain , parKeny Arkana
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.