... Oui, selon les observateurs avertis du Point et de BFM TV, « sa stratégie serait de devenir fou ». Fou de qui, fou de quoi ? On ne sait. Mais à entendre « monter le ton » et à voir les « coups de balai » vrombir de la Bastille, hier, on se dit que la folie pourrait devenir collective… A moins que les 180 000 personnes ayant répondu à l’appel du leader du Front de gauche ne soient simplement « folles » de cette austérité qui monte elle aussi, guidée par les lois de la Finance, loin de cette Constituante et de cette VIe République qu’ils appellent de leurs vœux.

Sur le pavé de cette union en marche, ce sont aussi et surtout les luttes qui ont pris la Bastille. Dans les cortèges et aux micros de Giv Anquetil, Anaëlle Verzaux, Gaylord Van Wymeersch et Antoine Chao , la voix des Fralib, des Pilpa, des Petroplus, des Kem One… mais aussi de la Grèce, de Chypre, de l’Espagne. A l’unisson.

................................................................................................................................................................

Remerciements à Stathis Kouvelakis, à Christophe Ventura et à André Bellon.

................................................................................................................................................................

Programmation musicale :

  • "Marianne" de Babel

  • "Larzan Karne" de Waro Danyel
le ps dénonce le discours de jean-luc mélenchon
le ps dénonce le discours de jean-luc mélenchon © reuters
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.