On peut y croiser un violon ou un boeuf ou un amant qui s'enfuit ou un Fantomas qui se prépare entre les cheminées, on peut y trouver des ruches, des antennes et déjà des éoliennes mais toujours des artisans couvreurs qui continuent de recouvrir Paris de ce gris si fin qu'il désespère les peintres. Une balade verigineuse là-bas sur les toits de Paris.

Reportage Sarah Lefèvre et Gailord van Wymeersch.

Programmation musicale :

  • Francis Lopez : "Quand on voit Paris d'en haut"

  • Marie Espinosa : "Toi de Paris"

  • Arthur H : "Cham Cheminée"

    Les liens

L'Observatoire de Paris

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.