"La Grèce est considérée comme une nation peuplée d'enfants à qui il faut retirer des mains les clés de la voiture". Naomi Klein. Suite aux élections en Grèce, la plupart de nos éditocrates ont dit leur angoisse devant la montée des extrêmes, faisant amalgame entre le parti néonazi "Aube Dorée" et (7%) et la coalition de gauche radicale Syriza (16,7%). Une façon de masquer l'effondrement des partis favorables au plan de rigueur imposé par la "Troïka". Entretien avec Stathis Kouvelakis, enseignant chercheur en philosophie politique au King's College (Londres). Entretien de Daniel Mermet, France Inter, 15 heures.

A LIRE dans la Revue des Livres de Mars-Avril 2012 : un entretien avec Stathis Kouvelakis "Grèce : destruction programmée d'un pays".

Programmation musicale :

  • Imam Baildi feat. Isveolas : "De thelo Pia Na Xanartheis"

  • Arno : "Putain putain"

BON PLAN :

Rendez-vous les 26 et 27 mai au rassemblement des Glières pour le deuxième repère des repaires !

Les informations sont sur le site www.citoyens -resistants .fr.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.