Comment s’opère une révolution symbolique et comment réussit-elle à s’imposer ? À travers le cas exemplaire d’Édouard Manet , c’est à cette question que s’est confronté Pierre Bourdieu dès les années 1980 et à laquelle il a consacré les dernières années de son enseignement au Collège de France. Située en pleine crise de l’Académie, la rupture inaugurée par Manet a abouti à un bouleversement de l’ordre esthétique. La nouvelle vision du monde qu’elle a engendrée a imprimé sa marque jusqu’à nos jours. En abordant la genèse des tableaux de Manet comme une série de prises de position qui sont autant de défis lancés à l’académisme conservateur des peintres pompiers, au populisme des réalistes, à l’éclectisme commercial de la peinture de genre et même aux « impressionnistes », Bourdieu montre qu’une telle révolution est indissociable des conditions d’émergence des champs de production culturelle. Un entretien de Daniel Mermet avec Christophe Charle , historien, et Patrick Champagne , sociologue, qui ont participé à l’édition du livre "Manet, une révolution symbolique" , de Pierre Bourdieu.

Au fur et à mesure que vous écoutez l'émission, vous pouvez__ retrouver et voir les œuvres de Manet (et quelques autres) sur le site la-bas.org

Le déjeûner sur l'herbe, 1863
Le déjeûner sur l'herbe, 1863 © Radio France

À lire :

Manet, une révolution symbolique, de Pierre Bourdieu , édition établie parPascale Casanova, Patrick Champagne, Christophe Charle, Franck Poupeau et Marie-Christine Rivière (2013, Seuil/Raisons d’agir, « Cours et travaux »)

.................................................................................................................................................................

Programmation musicale :

  • Déjeuner sur l'herbe , par Claude Nougaro

  • Leçon de peinture , parHerbert Pagani
Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.