Ferré, Vian, Brassens, Ferrat. A leur époque chacun d'eux s'est vu interdit pour une chanson ou pour une autre. On ne remerciera jamais assez les censeurs de nous les avoir ainsi fait aimer. Le pouvoir politique s'est toujours méfié de la chansonnette, mais pas facile de mettre une muselière à un oiseau. Du coup, on est passé de ferme ta gueule à cause toujours. Chante toujours. Tous rebelles, tous pas content, tous indignés dans un même bac à sable inoffensif. Mais heureusement Là-bas est là ! Vous avez été nombreux à aimer notre "Désobéissance musicale" fin janvier dernier. Aujourd'hui nous repartons à la recherche des vrais secoueurs de cocotier.Emission préparée par Franck Haderer.

Programmation musicale : - Jean Caussimon : "Le gauchisme à la mode"- Keny Arkana : "Indignados"- Philippe Katerine : "Liberté mon cul"- Bolchoï Karma Experience : "Les riches"- Les Elles : "Ah si j'étais riche"- Yves Robert : "Acteur du marché- Chasseloup : "Je l'ai"- Odieu : "Gloire à ma banque"- Kash Léon : "PSA"- La Canaille : "Le soulèvement aura lieu"- Les Malpolis : "La prise d'otages"- Kolibri : "Monsanto"- R-Wan : "Radio Active"- Rocé : "Chante la France"- Dubamix : "NDDL"

L'équipe

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.