Les cinq organisations appellent donc à manifester un peu partout en France et notamment à Paris, avec un départ prévu à 14h de la gare Montparnasse. Dans une déclaration commune rédigée vendredi, les syndicats expliquent que cet appel exprime "leur ferme opposition aux mesures d'austérité qui font plonger l'Europe dans la stagnation économique, voire la récession".

"L'Europe doit bâtir ses politiques sur la solidarité et garantir les moyens du progrès social", ajoutent-ils.

Dans grève, il y a rêve
Dans grève, il y a rêve © Radio France

Pour y parvenir, ces cinq organisations estiment que cela passe par une coordination des politiques économiques, des mesures de relance, une solidarité avec les pays en difficulté et des mesures mettant fin à la concurrence sociale entre Etats, dont un salaire minimum dans chaque pays.

Cette journée de grèves interviendra à la veille d'une nouvelle session de négociations sur la sécurisation de l'emploi, prévue le 15 novembre prochain.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.