C’était à l’orée des années 2000. Quand la ville nouvelle de Melun-Sénart sortait de terre. Et avec elle, toutes sortes d’espaces libres prévus pour une future urbanisation rapidement investis par des familles Roms. 80, se souviennent les élus de l’époque. 80 familles que la municipalité de Lieusaint a décidé de ne pas expulser…

En accord avec les services de la préfecture, la mairie décide de « monter une expérimentation » comme elle dit. La procédure débute par l’admission ou non de certaines familles avant la signature d’une convention qui lie la ville nouvelle de Sénart avec l’Etat pendant cinq ans.

Chose rare, et à noter, c’est bien grâce à de l’argent public que plusieurs travailleurs sociaux sont dédiés à cette aire d’accueil d’un nouveau genre. Leur objectif ? Accompagner ces personnes vers la scolarité, l’emploi et le logement.

Famille Rom
Famille Rom © Charlotte Perry

Au début de cette période – qui s’étendra de 2002 à 2007 – les adultes reçoivent une autorisation de travail valable pendant un an. 80% des employeurs de la région qui ont eu à faire à ces salariés précaires se disent satisfaits. Ce qui pousse les services de l’Etat à délivrer des titres de séjour « tout travail » de dix ans.

Un parcours d’insertion qui permet à n’importe quel citoyen en difficulté de porter « un regard plus positif sur sa condition d’Homme », rappellent les élus.

Depuis 2007, l’expérience suit son cours puisque les familles ayant des revenus suffisants pour payer un loyer sont désormais accompagnées dans leur vie de nouveaux locataires.

Troisième volet de ce reportage de Charlotte Perry .

Programmation musicale :

  • Rumba de la Lasi, par la Fanfare Ciocarlia

  • Gens du voyage, de Syntax & Dj Godzy

  • Les Yeux noirs, par Django Reinhardt

...........................................................................................................................................................

A ne pas manquer !

  • L'Espace Saint-Michel - 7 place Saint-Michel / 75005 Paris / métro Saint-Michel - propose une projection desFils du vent, jeudi 18 octobre à 20h30, suivie d'une rencontre avec son réalisateur Bruno Le Jean et toute l'équipe du film.

  • Dans le cadre de la Journée mondiale du refus de la misère, l'ancien carmel de Condom propose ce soir la projection de deux films de Jean-Henri Meunier (Rien à perdre et Tout à gagner ) ainsi que le vernissage d'une expo photos de Pascal Bachelet, Papa, maman, la rue et moi. Toutes les infos sur le www.lanciencarmel.com ou au 05 62 29 41 56.
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.