2011, restera l'année de Fukushima.

Le 11 avril, un mois jour pour jour après la catastrophe, nous sommes à IDATE, une petite ville de 6000 habitants. Le maire a réuni les habitants pour leur annoncer qu'il faut évacuer pour échapper aux émissions radioactives, sans pouvoir dire si l'on reviendra.

A chaque mot leur monde s'effondre. Au japon, les dizaines de milliers d'habitants évacués attendent toujours un improbable retour. Début décembre le gouvernement japonais vient d'annoncer la stabilisation de la situation. Mais nombreux sont les experts et les observateurs pour douter de ces annonces dont les sources sont toujours opaques et sur un sujet où les lobbies sont particulièrement virulents.

Reportage de Giv Anquetil et Daniel Mermet. Traduction Atsuko Ushioda.

Programmation musicale : - Asa Chang : Nigatsu- Azop Corp : Fukushima paradise- Hikashu : Radio Activity- DJ Krush : Slit of Cloud

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.