« Quelle est la différence entre une machine folle et l’Union européenne ? Quand une machine dérape, elle s’arrête, pas l’Union européenne. » Ainsi s’exprime Herman Van Rompuy, pourtant président du Conseil européen !

Des salaires qui ont baissé dans 18 États sur 27, alors que dans la seule zone euro on compte 18,9 millions de chômeurs dont 3,5 millions sont directement imputables à la doctrine de Bruxelles. Faillite sociale, aveuglement économique, voilà « l’Europe dont plus personne ne veut : un monstre incontrôlable » , selon l’UMP Henri Guaino. Ce mépris des peuples fait le miel de l’extrême droite en Europe et le succès de Marine Le Pen qui s’est contentée de voler les analyses et les prises de position que la gauche critique s’efforce de faire entendre depuis des années.

Comment en est-on arrivé là ? Entretien avecCoralie Delaume (Europe, les États désunis , aux éditions Michalon) et Aurélien Bernier (Désobéissons à l'Union européenne).

Entretien : Daniel Mermet

Programmation musicale

  • Sag warum , par Camillo Felgen

À lire

-Europe, les États désunis , deCoralie Delaume (2014, éditions Michalon)

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.