Musique classique, musique de classe ? Même si ses adeptes s'en défendent, la musique classique appartient aux symboles des milieux dominants en termes d'image et de distinction. Pour rompre cette confiscation il suffirait de croire au pouvoir miraculeux du spectacle pour que s'ouvrent l'âme et le cœur du peuple. Mais écouter s'apprend. Peu à peu, de plaisir en plaisir mais aussi avec méthode, fenêtres et horizons s'ouvrent et ouvrent les esprits vers l'émancipation générale... Décoloniser la musique classique, se réapproprier l'opéra ! Mais comment ? En passant par le travail du chant, par le corps des chanteurs, par la longue discipline des répétitions, par cet art en somme. Du cours de chant au spectacle final, nous suivons les choristes de l'ensemble ORPHEA et les solistes en répétition. Un long travail modeste et physique, loin des divas et des commentaires savants. Une façon d'accéder à ce langage, d'en mesurer la portée universelle et de le partager.Un reportage de Daniel Mermet et Antoine Chao .Orphée et Eurydice à la maison de la musique de Nanterre, avec l'ensemble vocal ORPHEA , et Saskia Salembier , Julia Beaumier , Anaël Ben Soussan (solistes).

Orphée et Eurydice
Orphée et Eurydice © Radio France

...............................................................................................................................................................

À retrouver :

La Maison de la Musique de Nanterre mêle musique et danse, création et découverte. Les genres se côtoient et parfois s’invitent les uns les autres. Retrouvez notamment le 8 novembre prochain le concert Métamorphoses, par l'ensemble musical TM+ .

À la Maison de la Musique, 8 rue des Anciennes Mairies 92 000 Nanterre.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.