Pour justifier ses privilèges et les étendre, l'oligarchie a toujours su caresser le poil et la croupe de ses petits ou grands négociants du savoir que sont les "intellectuels". Bien rares sont les détenteurs de savoir qui ont mis leur savoir non pas au service du pouvoir mais au service du contrepouvoir. André Gorz est une figure de cette radicalité contestataire où les luttes du présent viennent chercher grain à moudre et boussole.

Un entretien avec Christophe Fourel, autour d’extraits d’interviews d’André Gorz diffusées dans "A voix nue", sur France culture, entre le 3 et le 8 mars 1991.

Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.