Jean Stern
Jean Stern © éditions La Fabrique

Leurs airs de gentils mécènes ne trompent personne. Quand Bernard, Vincent, Serge, Xavier et les autres injectent des millions dans Les Echos, La Tribune ou Le Figaro, c'est pour mieux maintenir les rédactions sous pression et par la même réaliser de belles petites pirouettes fiscales.

Xavier Niel n'a-t-il pas un jour déclaré : « Quand les journalistes m'emmerdent, je prends une participation dans leur canard et après ils me foutent la paix… »

Parlez-en à Jean-Michel Dumay, ancien président de la société des rédacteurs du Monde qui s'est battu contre la financiarisation du quotidien de référence avant de se faire débarquer... Ou encore à Véronique Brocard qui a dû quitter Télérama pour se refaire les dents à Siné mensuel. Deux journalistes invités aujourd'hui à débattre de la question autour du livre de Jean Stern « Les patrons de la presse nationale, tous mauvais » (éditions La Fabrique, 2012).

Un entretien de Daniel Mermet.

Remerciements à Véronique Brocard (de Siné mensuel), Jean-Michel Dumay (ex président de la société des rédacteurs du Monde) et à Jean Stern, auteur des « Patrons de la presse nationale, tous mauvais... », paru aux éditions La Fabrique (2012).

...........................................................................................................................................................

Programmation musicale :

  • Rotatives, Guy Béart
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.