Tunisie, le réveil cabossé
Tunisie, le réveil cabossé © Radio France / Daniel Mermet

Il y a deux ans, le printemps des peuples arrivait en Tunisie. Un printemps contagieux, le monde arabe fleurissait de tous les possibles.Aujourd'hui même, 25 janvier, l'Égypte célèbre le deuxième anniversaire de sa révolution. À Tunis c'était le 14 janvier et Là-bas était là. On s'en doutait, la Révolution est un beau jour mais il y a beaucoup de lendemains. Comment reconstruire le bateau alors que vous êtes en pleine mer, que les requins vous cernent et qu'ils sont même déjà à bord !

Et où va le navire ? Où est passée la feuille de route ? Y a-t-il un capitaine à la barre ? Y a-t-il une barre ? Dans les médias français, la Tunisie se couvre de barbus et de burqas. La Révolution finit

toujours mal. Les médias français le savent puisqu'ils sont Français.

Et les Tunisiens ?Oui, le réveil est bien cabossé, secoué de toute part, certains tentent de l'arrêter, d'autres la nuit viennent voler les aiguilles, d'autres tentent de les faire tourner à l'envers, il y a ceux qui jettent des

mots et des drapeaux à l'intérieur pour coincer les rouages, mais, en tendant bien l'oreille dans toute cette effervescence cacophonique, on entend nettement le cœur du réveil tunisien qui bat.

Reportage Anaëlle Verzaux.

Programmation musicale :

  • Psyco M : "Jeux politiques 2011"

  • Armada Bizerta : "L.S.D. (Liberté, Solidarité, Démocratie)"
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.