Aujourd'hui toute la Libye regarde du côté de l'Egypte où l'islamiste Mohamed Morsi, vient d'être élu ce dimanche 24 juin. Dans quelques jours la Libye va voter, a son tour, le 7 juillet, élection de l'assemblée constituante. Dans nos médias, l'engouement pour le "printemps arabe" est retombé. En Libye, jusqu'à la mort de Khadafi, le 20 octobre 2011, tout était simple, il y avait, les bons, les méchants, et nous, l'occident, du côté des gentils ...opprimés. Mais après ? C'est dans cet après que nous partons aujourd'hui. Mais autant vous le dire, nous ne revenons pas avec des idées fortes et claires. Entre les tribus, les islamistes, les milices et l'armée, les héros et les faux héros, entre l'Est et l'Ouest du pays, la côte et le désert, les Noirs et les arabes, les arabes et les berbères, les multinationales qui bavent devant le gâteau de la reconstruction ( 200 milliards de dollars)...et tout cela avec une absence de frontière et une absence d'Etat...Voila quelques aspects du chaos ambiants. Mais tout le reste c'est de l'espoir. Reportage de Giv Anquetil, Daniel Mermet et Patrick Haimzadeh.

Programmation musicale :

  • Rap Against Gaddafi
La Libye d'après Kadhafi
La Libye d'après Kadhafi © Radio France / Daniel Mermet
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.