Pourquoi Obama ne ferme pas Guantánamo ?

Barack Obama l'a toujours dit et redit : "Guantánamo est inefficace et ruine l'image de notre pays". Encore le 30 avril dernier : "Guantánamo coûte cher, c'est un outil de recrutement pour les terroristes, il faut fermer Guantánamo."

Ils sont encore 166 dans cet enfer de torture et d’arbitraire. Aucun n'a été jugé. Selon l'administration américaine, 55 sont immédiatement libérables. Depuis le 6 février, les détenus sont en grève de la faim. 44 sont nourris de force.

Les plupart des médias, les Nations-Unies, comme toutes les ONG de défense des Droits de l'homme dénoncent ce monstrueux cauchemar. Un échec complet dans "la guerre contre le terrorisme" lancée par l'administration Bush. Dans ce réseau, dans la prison de Bagram en Afghanistan et des centres de détention à travers le monde. En 10 ans, quelques 70.000 personnes se sont retrouvées prises de façon arbitraire dans les filets de ce réseau.

Reportage Anaëlle Verzaux , traduction Laura Raim .

Détenus à Guantanamo
Détenus à Guantanamo © REUTERS

Remerciements :

  • Omar Degayes et Tamer Zaki

  • Mourad Benchellali et Nizar Sassi

  • John MacArthur, Patrick Baudoin, Bill Van Auken, Joseph Breham, Cori Crider, et Polly Rossdale

  • David Remes

  • Jean Guinel, Raphaël Ramos, Serge Halimi, David Di Nota, François Cusset et Frédéric Lordon

Programmation musicale :

  • Médine : Guantanamo

  • Ani Difranco : "Self evident"

Extrait de documentaire :

Répondeur de l'émission :

Marion Dupas attend vos messages au 01 56 40 37 37

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.